Flag Day de Sean Penn, sélection Cannes 2021

Flag Day de Sean Penn, sélection Cannes 2021. Un criminel notoire et sa fille, paysages du Midwest américain.

Flag Day de Sean Penn, sélection Cannes 2021

 

cannes-2021-signatures-web-600x160-04
Sean Penn et sa fille Dylan Penn interprètent les rôles du criminel notoire John Vogel (1942-1995) qui fut braqueur de banques, escroc, incendiaire et surtout faussaire, et de sa fille Jennifer Vogel. L’histoire conte leur tumultueuse relation sur plus de deux décennies. Le film est tiré des mémoires de la journaliste Jennifer Vogel, Flim-Flam Man : The True Story of My Father’s Counterfeit Life (2005). Vogel aurait dit à sa fille que dans un monde corrompu la seule voie est la corruption.

Pour la première fois de sa carrière, Penn se trouve des deux côtés de la caméra. Récompensé maintes fois comme acteur et comme réalisateur, Penn s’offre ici un rôle d’une grande intensité comme dans Mystic River ou Harvey Milk. Son fils Hopper Penn (War Machine), Josh Brolin (No Country for Old Men), Miles Teller (Whiplash), Katheryn Winnick (de la série Vikings) font partie du casting.

Le tournage a commencé pendant l’été 2019 dans la province du Manitoba au Canada, notamment dans la capitale Winnipeg, les petites villes environnantes telles que Beausejour et La Salle ainsi qu’à l’Université de Manitoba. Big Sur sur la côte californienne a également servi de décor. L’histoire originale se déroule aux États-Unis, dans le Midwest à partir des années 1970. Sean Penn a expliqué son choix du Canada : « Le Manitoba nous offrait ses terres de prairies, aux lumières longues et rasantes ; en outre le Winnipeg d’aujourd’hui ressemble davantage au Minneapolis de l’époque que le Minneapolis actuel. »

Le synopsis : John Vogel était un personnage hors norme. Enfant, sa fille Jennifer s’émerveillait de son magnétisme et de sa capacité à faire de la vie une grande aventure. Il lui a beaucoup appris sur l’amour et la joie, mais elle va découvrir sa vie secrète de braqueur de banques et faussaire. Tiré d’une histoire vraie, FLAG DAY est le portrait d’une jeune femme luttant pour guérir des blessures de son passé, tout en reconstruisant sa relation père-fille.

La photo de Dylan Penn se promenant dans les champs du Midwest américain, sa main frôlant les épis de blé de l’Iowa ou du Minnesota, son air pensif donnent le ton du sixième long-métrage de Sean Penn qui se veut à la fois un thriller et un film initiatique.

 

Esther Heboyan

28/06/2021

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.