Il s'appelait....P...

Il avait 48 ans.

Il vivait seul dans un quartier branché de Paris, et pourtant sans ami, sans famille....oublié de tous....

Aujourd'hui un de ses voisins s'est inquiété de ne pas le voir depuis 15 jours....de la boîte aux lettres pleine...de l'odeur désagréable s'échappant de son appartement....il a appelé l'agence...

Alors la ronde folle...les pompiers, la fenêtre brisée...la macabre découverte....puis les policiers, puis l'institut "médico-légal"...puis le camion de la morgue....puis certainement la fosse commune du Père Lachaise....

Il s'appelait P...une être vivant, un être humain....

Ce soir, j'ai respecté la tradition juive....j'ai allumé des bougies qui brilleront tard dans la nuit...comme un infime et dérisoire hommage à un homme mort dans une solitude infinie.....

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.