Avignon, sans le IN, sans le OFF.

Alors que la 71ème édition du festival d'Avignon touche à sa fin, les murs de la ville se dénudent. Les rues se vident. L'espace, sans artifice, s'offre à nous. Le ciel se charge de matières ensanglantées. La nuit est redevenue calme.

 

 © Esther Michon © Esther Michon
 © Esther Michon © Esther Michon
 © Esther Michon © Esther Michon
 © Esther Michon © Esther Michon
 © Esther Michon © Esther Michon

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.