Après la canicule, la sécheresse ?

Plus que le changement climatique rabâché par des scientifiques n'ayant aucun sens de la politique en marche, le comportement des français serait la première cause de la baisse dramatique du niveau des nappes phréatiques.

Info du jour : Selon L'IGPN, après enquête minutieuse dont les conclusions ont été rendues au ministère concerné en début d'été, on ne peut établir de relation entre la baisse inquiétante du niveau des nappes phréatiques et la faible pluviométrie depuis plusieurs années.

L'hypothèse avancée la plus probable tiendrait à l'évolution des pratiques concernant les apéritifs en France, avec une augmentation notable des alcools anisés, en particulier les samedis sur les ronds-points.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.