Grève de la faim pour dénoncer les conditions de survie des migrants

Philippe, Anaïs et Ludovic ont entamé une grève de la faim ce lundi 11 octobre 2021 dans une église à Calais. Ils dénoncent "les conditions de survie déplorables" des migrants.

Actu.fr - FlorianBrassart, le 13 octobre 2021

Calais. Ils font une grève de la faim pour dénoncer les conditions de survie des migrants

C’est une action d’ampleur que sont en train de mener Anaïs, Philippe et Ludovic au sein de l’église Saint-Pierre de Calais. Ce lundi 11 octobre 2021 à 16 h, ils ont entamé une grève de la faim pour dénoncer « les conditions de survie déplorables » des migrants. Les trois grévistes ont des revendications et comptent bien se faire entendre. Parmi eux, un prêtre !

S’ils ont décidé d’en arriver là, c’est en partie à cause de l’absence de dialogue avec l’État. « On ne peut plus discuter alors qu’il se passe des choses anormales en France », s’agace Anaïs. Cette dernière voyage depuis cinq ans à travers le pays et a découvert Calais il y a huit mois. « Ce que j’ai vu m’a touchée, m’a blessée. »

La mort de Yasser, écrasé par un camion la semaine dernière, a aussi poussé Anaïs, Philippe et Ludovic à faire cette grève. « Il y a une véritable escalade de la violence, il faut que ça change » .../...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.