À 74 ans, il se bat pour la régularisation d’un immigré guinéen

À 74 ans, l’humanitaire Guy de la Motte Saint-Pierre se bat contre la préfecture de la Somme pour la régularisation d’un immigré guinéen, avec qui il vit depuis trois ans et pour qui il a entamé une procédure d’adoption.

FR3-régions - Mickael Guiho, le 18 avril 2021

A Amiens, Guy de la Motte Saint-Pierre veut adopter un sans-papiers et faire grève de la faim pour sa régularisation

À 74 ans, l’humanitaire Guy de la Motte Saint-Pierre se bat contre la préfecture de la Somme pour la régularisation d’un immigré guinéen, avec qui il vit depuis trois ans et pour qui il a entamé une procédure d’adoption. Entretien.

Il est une figure des mondes artistique et solidaire amiénois. Guy de la Motte Saint-Pierre a travaillé avec Mère Teresa, a vécu quatre ans dans les bidonvilles en Inde avec l’association Frères des hommes et poursuit depuis juin 2006 ses aventures humaines à Amiens, dont il a présidé pendant 9 ans le festival de bande dessinée.

Lié d’amitié avec deux immigrés menacés d’expulsion, Boubacar et Sidiki, il se bat aujourd’hui pour leur régularisation et, comme l’annonce une pétition sur la plateforme change.org, se prépare à entamer une grève de la faim. 

.../...

".../... J’ai un beau garage, qui sert de dépôt pour les réfugiés. Des gens donnent des meubles, de l’électroménager et les réfugiés viennent se servir. C’est dans ce “garage solidaire” que je vais faire ma grève de la faim.

Avant cela, j’irai déposer une nouvelle lettre à la préfecture. Et j’irai pieds nus, en hommage à ceux qui traversent les Alpes la nuit, l’hiver, attendus par nos braves identitaires."

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.