les morts en Méditerranée sont juste la partie visible d'un immense massacre.

Selon l'ONU : Depuis le début de l'année au moins 3 000 migrants ont été portés disparus

3000 disparus depuis le début de l'année.

Sans compter, bien sûr, ceux qui sont morts dans le désert.

On commence à chiffrer ce qu'on sait tous depuis des années,

 

les morts répertoriés en Méditerranée

sont juste la partie visible

d'un immense massacre.

 

infomigrants.net - Anne-Diandra Louarn, 16 juillet 2020

Libye

le calvaire des migrants torturés et exécutés

dans des centres de détention clandestins

Une enquête du Wall Street Journal révèle qu'un nombre croissant de migrants interceptés en Méditerranée par les garde-côtes libyens sont envoyés, à leur retour en Libye, dans des centres de détention non officiels. Exploitation, violences, chantage et même exécutions y sont couramment pratiqués. Depuis le début de l'année, au moins 3 000 migrants sont ainsi, selon l'ONU, portés disparus.

"La situation pour les personnes vulnérables et plus particulièrement les migrants est la pire que nous ayons connu depuis des années en Libye", alerte Safa Msehli, porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). D'après une enquête du Wall Street Journal publiée lundi 13 juillet, les cas d'exploitation, de kidnapping et de tortures des migrants ont explosé depuis le début de l'année en Libye. Ce sont principalement des milices qui s'adonnent à ces actes dans des centres de détention non officiels, tout en rançonnant les familles des victimes.

.../...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.