eugénio populin
retraité
Abonné·e de Mediapart

822 Billets

4 Éditions

Billet de blog 20 janv. 2022

Sixième jour d'occupation devant l'hôtel de ville de Calais.

Bientôt une semaine que militant.e.s, calaisien.ne.s, demandeur d'asile, se relaient devant la mairie de Calais pour exiger une amélioration des conditions de vie des personnes exilées.

eugénio populin
retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Monsieur le Président de la République

Palais de l'Elysée

55 rue du Faubourg Saint-Honoré

75008 Paris

Dunkerque le 18 Janvier 2022

Monsieur le président,

Vous écrire, parce que ce soir, j’ai la boule au ventre et la rage au cœur. Et ça empêche mes larmes. Bien sûr, je suis un pas-content de plus et qui va vous brandir sa tartine de bons sentiments. Je vous explique.

© Laurent Prum - https://laurentprum.typepad.com

Elle s’appelle Nila.

Elle a neuf ans.

Elle est iranienne.

Dans son pays, elle et sa famille sont menacées de mort : on ne change pas de religion dans une dictature.

Elle vient d’arriver ce soir à Grande-Synthe au camp de réfugiés.

Nila est arrivée avec son père et son frère. Ils ont parcouru un peu plus de 5200 km. Sa mère a été arrêtée en Turquie, et mise à l’abri par des sympathisants. Elle est mannequin. Et dans son pays, ça aussi c’est illégal.

Ce soir, Nila a pu parler par téléphone à sa maman. C’était incroyable : Nila plusieurs fois a ri. Sa maman doit être très forte. A moins que ce soit Nila qui ménage sa maman d’un trop chagrin.

Nous sommes à la fin du jour, dans un camp du nord de la France. Le gel commence à tailler les peaux. Et rien pour eux, pour la nuit.

Mais très vite, ça se mobilise : en moins d’une heure, palettes, tente et bâches sont installées. Pour cette nuit, ils seront à l’abri. Nila dit en regardant le remue-ménage : “they are like angels”. Un militant rage pourtant : “Putain, l’année prochaine, je fais un stock de matelas parce que franchement, ça me fait trop chier pour eux” : oui, monsieur le président, vous n’êtes pas le seul à utiliser des gros mots.

Dans quelques nuits, pendant des heures, Nila sera entassée avec d’autres sur un canot, au milieu de la mer.

Et allez je vous dis ce que vous savez déjà : cette petite fille risque de mourir noyée.

Répétons-le : cette petite fille risque de mourir noyée.

Parce que la France ne légalise pas tous les réfugiés, même menacés, contrairement à l’Angleterre.

Parce qu’il n’y a aucune voie légale pour traverser.

Parce que vous n’ouvrez pas le débat.

Parce qu’au contraire, vous renforcez les mesures sécuritaires qui créent davantage de danger.

Cette petite fille va tenter la traversée de la mer du Nord et risque de mourir noyée.

Alors on fait quoi Monsieur le Président ?

On s’en prend aux passeurs ? On s’en prend à l’Angleterre ?

C’est un enjeu politique et majeur, je le sais bien. Mais Nila a neuf ans et elle s’en fout de vos histoires de grands, de vos histoires politiques.

Nila, si elle meurt, c’est un peu vous, je dois vous le dire fort, qui serez responsable.

Crime, crime d’État. Et vous êtes bien le chef de notre État.

Alors je vous demande juste avant de vous endormir chaque soir,

de regarder les yeux magnifiques et le sourire de Nila.

Laurent Prum

© Laurent Prum - https://laurentprum.typepad.com

Avec l'aimable autorisation de l'auteur.

Autres photos et informations sur la situation à Calais, Grande Synthe ici : https://laurentprum.typepad.com/mon-blog/2022/01/nila.html

Et pour les jours passés et à venir : https://laurentprum.typepad.com

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour et Pétain : une relaxe qui interroge, des motivations qui choquent
La relaxe d’Éric Zemmour pour ses propos sur un prétendu « sauvetage » des juifs français par Pétain a suscité de vives réactions. Les historiens que nous avons interrogés ne sont pas tant choqués par la relaxe - la loi Gayssot ne peut couvrir l'ensemble des allégations mensongères sur la seconde guerre mondiale - que par les motivations de l’arrêt. Explications.
par Lucie Delaporte et Fabien Escalona
Journal — Entreprises
Un scandale financier luxembourgeois menace Orpea
Mediapart et Investigate Europe révèlent l’existence d’une structure parallèle à Orpea, basée au Luxembourg, qui a accumulé 92 millions d’actifs et mené des opérations financières douteuses. Le géant français des Ehpad a porté plainte pour « abus de biens sociaux ».
par Yann Philippin, Leïla Miñano, Maxence Peigné et Lorenzo Buzzoni (Investigate Europe)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : le président choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA