The Black Book of Pushbacks -

Le site Web borderviolence.eu documente les refoulements illégaux et les violences policières infligées par les autorités des États membres de l'UE. Il a publié ce 18 décembre 2020 un "livre noir des refoulements".

rtbf.be - belga , 18 décembre 2020

Un "livre noir" des violences envers les migrants collecte 800 témoignages.

Un "livre noir" sur les violences envers les migrants dans l’Union européenne a collecté le témoignage de quelque 800 personnes et révèle l’ampleur du problème. Le Soir en fait état dans son édition de vendredi, journée internationale des migrants.

L’étude de 1500 pages a été réalisée par le "Border Violence Monitoring Network", un groupe indépendant d’ONG et d’associations, pour le compte de la Gauche unitaire européenne, un groupe du Parlement européen. Elle se concentre sur les violences faites aux migrants qui tentent de pénétrer dans l’UE et la manière dont se passe leur refoulement aux frontières.

Humiliations, dépouillements, passages à tabac… Pas moins de 12.564 personnes sont concernées par les centaines de témoignages cités. Ils sont accompagnés de photos qui illustrent les brutalités dont sont victimes les migrants. Certaines expériences ont dû échapper au réseau qui menait l’enquête, il s’agit donc d’un échantillon dont l’ampleur globale reste inconnue. De nombreux cas rapportés concernent également les "refoulements en chaîne", quand les polices de plusieurs pays s’entendent entre elles pour escorter les "intrus" vers un pays hors de l’UE.

Les institutions européennes affirment qu’il est difficile d’agir, parce que les refoulements ne font pas l’objet de lois contre lesquelles la Commission peut agir. Frontex est néanmoins montrée du doigt : l’agence européenne est accusée de participer aux côtés de garde-côtes grecs aux refoulements de migrants en pleine mer.

 

borderviolence.eu, 18 décembre 2020

The Black Book of Pushbacks

Today the Border Violence Monitoring Network (BVMN) are releasing a landmark publication on illegal border pushbacks. The ‘Black Book of Pushbacks’ brings together a wealth of evidence on these violations, analysing in detail the way that these brutal acts have become systematised at the external border and renewing calls to end impunity for perpetrating EU authorities.

A 1500-page ‘Black Book’ that documents the horrific violence suffered by over 12,000 people at the hands of authorities on the EU’s external borders has been released today – International Migrants Day – by The Left in the European Parliament. Compiled by BVMN and printed over two volumes, the ‘Black Book of Pushbacks’ is a collection of hundreds of testimonies of migrants and asylum seekers who have experienced human rights violations at external borders.

Aujourd'hui, le Réseau de surveillance de la violence aux frontières (BVMN) publie une publication historique sur les refoulements illégaux aux frontières. Le «Livre noir des refoulements» rassemble énormément de preuves sur ces violations, analysant en détail la manière dont ces actes brutaux ont été systématisés aux frontières extérieures et renouvelant les appels à mettre fin à l’impunité des autorités de l’UE.

Un «livre noir» de 1 500 pages qui documente l’horrible violence subie par plus de 12 000 personnes aux mains des autorités aux frontières extérieures de l’UE a été publié aujourd'hui - Journée internationale des migrants - par la gauche au Parlement européen. Compilé par BVMN et imprimé en deux volumes, le «Black Book of Pushbacks» est un recueil de centaines de témoignages de migrants et de demandeurs d’asile ayant subi des violations des droits de l’homme aux frontières extérieures.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.