Je me souviens ... Calais ... la jungle ... ... et j'ai honte

Laura Clauzel - The face of shame -

Laura Clauzel - The face of shame - © Laura Clauzel / yt

 

Parce que la « jungle de Calais », les campements et l’hérésie, n’étaient pas leur boîte à rêves,

Parce qu’ils sont les nouveaux damnés de la terre,

Parce que, en fuyant misère, famine et guerre,

ils ne pouvaient un seul instant, s'imaginer errant dans la poussière et les immondices, aux portes même des villes et des pays occidentaux.

J’ai décidé de pousser un cri chantant !

« The face of shame »

Parce que les vents bavards du babillage des faiseurs de parias, « toute la misère du monde etc… » s’insinuent dans les esprits faibles

Parce que fusent çà et là de tristes harangues

Parce que les murs s'érigent toujours plus hauts et que la mer engloutit dans ses profondeurs toujours plus d’hommes, de femmes et d’enfants ...

J'ai décidé de pousser un cri chantant !

« The face of shame » ...

c'est le cri chanté qui refuse tout lamento mais qui se présente comme une convocation à l'urgence de rester humains et fraternels.

"The face of shame" ,

c'est littéralement le visage de la honte...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.