Manif à Nice : Geneviève Legay est aujourd'hui dans un état extrêmement grave

"Elle souffre de plusieurs fractures au crâne, au rocher (oreille interne) et des hématomes sous-duraux" - "Elle doit rester encore 48 heures sous surveillance. Elle est consciente, sous perfusion de morphine, car elle a de violents maux de tête"

mise à jour (3) lundi 25 mars : Communiqué de presse de l'association "Tous citoyens !"

mise à jour (2) dimanche 24 mars 22h00 : Nous apprenons par sa famille que l'état de Geneviève Legay ce soir est stable (elle n'est pas dans le coma) et qu'elle est en attente des résultats d'un scanner prévu ce lundi matin.

mise à jour (1) : Billet complété en fin de journée avec le communiqué d'Attac France

 

-_-_-_-_-

huffingtonpost.fr - Claire Tervé, 

Acte XIX des gilets jaunes à Nice: Une septuagénaire blessée, la famille porte plainte

.../... La famille de Geneviève Legay a annoncé vouloir porter plainte pour "violence volontaire en réunion avec arme par personnes dépositaires de l'autorité publique et sur personne vulnérable", a précisé l'avocat Arié Alimi à Franceinfo. Il a été sollicité par les trois filles de la manifestante pour le dépôt de plainte. "Elle a subi une charge monstrueuse, on le voit sur [des] vidéos par des policiers alors qu'elles étaient trois personnes âgées sur cette place, et qu'il n'y avait pas de danger particulier pour ces forces de l'ordre", a-t-il ajouté. Il a été, explique-t-il, sollicité par les trois filles de la manifestante, pour déposer une plainte.

L'avocat a précisé que la plainte, qui "sera déposée lundi à Nice", allait également "viser le préfet en qualité de complice par ordres".

"Ce qui nous inquiète, c'est que le préfet a donné à l'hôpital des instructions extrêmement fermes de ne pas communiquer à l'extérieur, y compris avec la famille qui a beaucoup de mal à obtenir des informations", a précisé l'avocat au média.

-_-_-_-_-

Communiqué LDH

24.03.2019

Il est dangereux de manifester à 74 ans sous le gouvernement de M. Edouard Philippe -

 

Rien ne peut justifier qu’une femme de 74 ans se retrouve à l’hôpital avec de graves blessures parce qu’elle voulait exercer son droit de manifester.
La violence avec laquelle cette femme âgée a subi, à Nice, la charge des forces de l’ordre est une des conséquences des consignes délivrées par le ministre de l’Intérieur.
Que, de plus, la famille de Madame Legay ne puisse avoir toutes les informations utiles sur son état de santé interroge sur les raisons qui conduisent à cette situation.
La LDH assure Madame Legay et sa famille de toute sa solidarité et exige qu’une enquête soit menée en toute impartialité et en toute transparence.

Paris, le 24 mars 2019

-_-_-_-_-

La porte-parole d'Attac 06 grièvement blessée par une charge policière

 Attac France, 24 mars 2019

 

Geneviève Legay, 74 ans, porte-parole d’Attac 06 et militante infatigable pour la paix, a été grièvement blessée par une charge policière, lors de l’acte 19 des Gilets Jaunes ce samedi 23 mars à Nice. Selon son avocat, elle serait ce matin dans un état stable.

Samedi vers 11h, les CRS ont procédé à une violente charge au cours de laquelle Geneviève est tombée au sol, sa tête heurtant un poteau métallique. De multiples images montrent Geneviève, gilet jaune sur le dos et drapeau arc-en-ciel « Pace » dans les mains, avec une attitude totalement non violente, scander « Liberté de manifester » peu avant la charge policière.

Alors que les précédentes mobilisations des Gilets Jaunes à Nice n’avaient pas entraîné de dégradations, Christian Estrosi, maire de la ville, avait demandé et obtenu une interdiction de manifester dans une grande partie de la ville.
L’interdiction par le préfet des manifestations et rassemblements dans une grande partie de Nice est illégitime et ne peut justifier d’utiliser la force contre des citoyenˑneˑs qui se rassemblent pacifiquement pour exprimer leurs opinions.

Attac France condamne la répression des rassemblements pacifiques qui ont eu lieu ce samedi et s’indigne de la grave restriction des libertés publiques actuellement en cours en France. Ce n’est pas par la répression et les violences policières qu’Emmanuel Macron répondra à la légitime demande de justice sociale qui s’exprime partout dans le pays.

Attac France exige que toute la lumière soit faite et que les responsabilités de ces actes de violence à l’encontre de Geneviève Legay soient clairement établies.

Attac France apporte tout son soutien à Geneviève et à ses proches.

-_-_-_-_-

source David Nakache

 

Communiqué de presse de l'association "Tous citoyens !"

Pour Geneviève Legay et pour le droit de manifester

Les Gilets Jaunes niçois ont toujours défilé sans casse ni violence. Devant l'état de siège décrété à Nice, nous appelions le Préfet des Alpes-Maritimes, par notre communiqué de presse du 21 mars, à la concertation, à une réponse sécuritaire proportionnée et raisonnée sans entraver le droit de manifester.

Hier, samedi 23 mars 2019, notre camarade et amie, Geneviève Legay, septuagénaire, inlassable défenderesse des libertés et des solidarités, a été grièvement blessée lors d'une chute provoquée par la charge brutale des forces de l'ordre. Elle souffre de plusieurs fractures du crâne et les médecins attendent la fin des 48h d'observation pour se prononcer. Nous pensons à elle et à ses proches.

Le rassemblement Place Garibaldi à Nice, bien que non autorisé, était pacifique et composé majoritairement de militants progressistes qui ne présentaient ni danger ni menace pour l'ordre public. Nous dénonçons avec la plus grande fermeté cette charge policière inutile et disproportionnée . 

Nous demandons des explications claires au Commissaire en charge des opérations, Rabah Souchi, au Préfet des Alpes-Maritimes, Georges-François Leclerc, et au Ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, sur les consignes qui ont été données aux forces de l'ordre et sur les circonstances de leur intervention. Une enquête est ouverte et nous espérons qu'elle permettra de faire la lumière sur ces événements et d'établir la responsabilité de chacun.

Nous souhaitons à Geneviève un prompt rétablissement et nous espérons que nous sortirons enfin de la logique dans laquelle les agitateurs des peurs et les tenants du tout sécuritaire souhaitent nous enfermer, "la répression ou le chaos", et dont nous voyons les terribles conséquences.  

Nous nous joignons à ATTAC 06 et à de nombreux partenaires associatifs, syndicaux et politiques pour appeler à un :

Rassemblement pacifique pour Geneviève Legay, 

Lundi 25 mars à 18h00 

Place Garibaldi à Nice

L'association "Tous citoyens !"

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.