NOUVELLE ARRESTATION DE CEDRIC HERROU ET DEUX COMPAGNONS D'EMMAÜS ROYA !!!

Communiqué de Défends Ta Citoyenneté (facebook) 26 oct. 2019 -

TROP C'EST TROP !

ÇA SUFFIT ET IL FAUT LE FAIRE SAVOIR -

-_-_-_-_-_-

Mise à jour (4)

paru sur la page facebook de Cédric Herrou - 27 octobre 2019

Texte Maître Zia Oloumi

Kafka es-tu là ?!

Assister Cédric Herrou est parfois chronophage. C’est souvent inattendu. Il habite à Breil où, bizarrement, pour venir à Nice il doit passer un barrage de polices.

Les contrôles aux alentours de sa maison ont été amoindri depuis quelques mois mais il doit toujours traverser une sorte de frontière déplacée plus loin que la frontière habituelle!

Il l’a à Sospel et s’il lui prend l’idée de prendre un raccourci par l’autoroute, il devra nécessairement passer par un bout d’Italie et se retrouve alors à traverser un autre point de contrôle (PPA ou PPF) au péage.

Il a donc l’habitude d’être gêné pour circuler en France puisqu’il fait l’objet de contrôles systématiques lorsqu’il prend sa fourgonnette pour livrer ou participer à un marché à Nice. Parfois 10 mn d’attente quand il est seul mais malheur à lui s’il est accompagné d’un ou deux compagnons Emmaüs qui soient d’origine africaine, il passera 20 à 30 mn de vérification... voire 1 heure avec à la clé une garde à vue...

Samedi matin, alors qu’il devait participer pour Défends Ta Citoyenneté Emmaüs Roya à un marché à Saint-André de la Roche, il prend comme toujours sa fourgonnette et avec deux compagnons d’Emmaüs, Aziz et Yacoub, il descend de Breil à 8h30. Il prend l’autoroute pour être à l’heure au marché qui commence à 10h. Au passage au péage, les CRS qui sont posté l’arrêtent et contrôlent les identités.
Ce contrôle prendra plusieurs minutes à presque une heure. Il en profitera pour filmer les contrôles au faciès opéré par les policiers.

Pourtant, ses deux compagnons qui sont des demandeurs d’asile sont en situation régulière.

L’un a une attestation de demandeur d’asile en bonne et due forme valable jusqu’au 26 octobre, le jour du contrôle, et qu’il doit renouveler lundi et l’autre qui avait une attestation valable jusqu’au 18 octobre, est passé à la préfecture pour déposer sa demande de renouvellement le 17 octobre à l’occasion de sa demande de réexamen. L’agent préfectoral lui a demandé de passer par la SPDA (plateforme des demandeurs d’asile gérée par l’association Forum réfugiée dans le cadre d’un contrat de mission avec la préfecture). Ce qu’il a fait et il a en main une convocation à la préfecture pour le 19 novembre 2019 (car en effet, la pratique préfectorale est ainsi en violation de la législation qui impose à l’Etat d’enregistrer les demandes d’asile en 3 à maximum 10 jours).

Bref, ils sont en situation régulière et pourtant...

Ils seront tous les trois privés de liberté et transportés à la Caserne Auvare à l’Unité judiciaire... puis pour l’un à la police aux frontières à Menton.

C’est foutu pour le marché et les 600 euros de légumes et d’œufs préparés pour être vendus. Les clients qui s’étaient préparés pour prendre leurs potirons avant Halloween devront attendre ou s’en passer.

La fourgonnette restera au péage et Cedric sera mis en Garde à vue à 9h30. Il recevra sa notification de droits à 10h30 lors de son arrivée à la Caserne Auvare à Nice. Il en sortira 9 heures après seulement !

Aziz a été libéré le premier. Il avait d’ailleurs été victime de violences racistes à Contes en avril avait été interpellé déjà en juillet alors qu’il venait de Breil à Nice pr le train et envoyé en Italie (!) en violation de la loi. Il n’avait pu revenir que par une décision de la justice administrative ordonnant au préfet de le laisser entrer pour formaliser sa demande d’asile alors qu’il avait précisément une convocation à la préfecture pour ce faire et que les policiers à la frontière la lui avaient prise.

Yacoub lui, ne sera libéré que grâce à l’intervention du cabinet pour préciser par téléphone aux policiers qu’il était bien en situation régulière malgré la pratique préfectorale. Les policiers ont du mal à comprendre que l’on puisse être en situation régulière en France sans disposer d’un titre de séjour mais simplement avec une convocation. Bref, il sortira vers 14h. On apprendra qu’il aurait été placé sous le régime de l’audition libre mais qu’il « n’est pas libre de ses mouvements » « pour le moment » selon l’enquêtrice.

Alors, tout laissait à croire que dès 14h10 Cedric Herrou devrait sortir. Mais que nenni ! Il devra encore attendre 16h pour être enfin... auditionné alors qu’il attend depuis le matin sans aucune audition malgré sa demande et la présence de son avocat à la Caserne depuis 11h30 !

Pourquoi ce choix de l’enquêteur ? D’abord, de le mettre en garde à vue alors que chacun sait qu’il a toujours répondu aux convocations policières et judiciaires sans hésiter. Ensuite, de le maintenir en garde à vue alors que les personnes constituant éventuellement les éléments matériels de l’infraction d’aide à l’entrée et au séjour d’étrangers en situation irrégulière avaient été libérés car en fait en situation régulière ! Et pourquoi avoir attendu 7 heures pour l’entendre sur les faits?

Non, il devra encore attendre 2h30 après son audition pour retrouver sa liberté ! Une journée de perdu pour rien !

Résultat : 3 Policiers mobilisés au moins pour emmener les 3 interpellés à Nice, la fourgonnette restée au péage avec les légumes périssables, 2 policiers mobilisés pour emmener Yacoub à Menton, 3 policiers mobilisés pour l’enquête à Nice et 3 autres a Menton !

Si ce n’était pas la 11e garde à vue de Cédric Herrou dont 9 fois sans aucune poursuite, on pourrait ne pas poser de questions et dire que c’est une enquête classique, mais là...

Pourquoi ?

Il y a des moments où on s’interroge et espère que le bon sens reprendra sa place. Oui le bon sens !

Rappelons aux officiers de police que contrairement à ce qu’ils pensent, la garde à vue n’est envisagée que pour autant qu’il « existe une ou plusieurs raisons plausibles de soupçonner qu’une personne a commis ou tenté de commettre une infraction » comme le dit l’article 62-2 du Code de procédure pénale. Des raisons « plausibles » on vous dit !

 

 

Mise à jour (3)

Communiqué 11ème garde-à-vue Cédric Herrou © Collectif Communiqué 11ème garde-à-vue Cédric Herrou © Collectif

Mise à jour (2) (19h00)

Cédric Herrou sorti de garde à vue, sans poursuite ! Merci à tous pour vos messages de soutien

 

 Mise à jour (1)

Nouveau communiqué de D.T.C. peu avant 16h00 :

les 2 compagnons ont été libérés!!!!
Cédric Herrou, lui, est toujours retenu à la caserne d'Auvarre à Nice. Le suspens est à son comble... Pourquoi va-t-il être poursuivi puisque les soit-disant "clandestins" ne l'étaient pas ? Recel de courges ? Trafic de piments ? Détournement de basilic ? Malversation de tomates cerises ? Aide à l'entrée irrégulière d'aubergines ? Les dés sont lancés...
A défaut d'avoir pu vendre nos légumes ce matin, vous pouvez nous aider en faisant un don...
https://www.helloasso.com/…/defends-ta-citoye…/formulaires/1
MERCI A TOUS POUR VOTRE SOUTIEN ! A la communauté l'activité suit son cours... forza !

 

Communiqué Defends Ta Citoyenneté (facebook)

URGENT - ARRESTATION CEDRIC HERROU ET DEUX COMPAGNONS D'EMMAÜS ROYA !!!

Ce matin, comme chaque samedi, Cédric Herrou descend à Saint André avec deux compagnons d'Emmaüs Roya pour assurer un marché à la communauté Emmaüs Nice Cote d'Azur. Cédric a été arrêté au péage de la Turbie par la police nationale, comme chaque samedi quand des personnes de couleur de peau noire sont dans la camionnette. Sauf que cette fois-ci, Cédric et placé en GARDE A VUE pour..... "aide à l'entrée de personnes en situation irrégulière", bien que les deux compagnons ne soient pas en situation irrégulière ! Il ne peut y avoir d'aide à l'entrée puisque les compagnons vivent à la communauté à Breil et donc en France, d'où ils sont partis ce matin !!
Nous n'avons aucune nouvelles des 3 membres de la communauté depuis ce matin 10H. C'est donc la 11e garde à vue de Cédric.
Nous demandons la sortie de garde à vue immédiate de Cédric et les 2 compagnons qui sont en totale légalité sur le territoire français !

Photo prise ce matin au départ pour le marché, libérez nos compagnons et nos légumes !!!!

Pour nous soutenir : https://www.helloasso.com/…/defends-ta-citoye…/formulaires/1

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.