Madame ... Gisèle Halimi

Madame Gisèle Halimi est décédée ce mardi 28 juillet 2020, elle avait 93 ans.

Gisèle Halimi "L'indépendance de l'Algérie" | Archive INA © Ina Histoire /yt

-_-_-_-_-_-

France Cuture, Fiona Moghaddam, le 28 juillet 2020

Gisèle Halimi : "À 12 ans, j’ai fait une grève de la faim parce que les filles servaient les garçons"

"Avocate irrespectueuse", selon le titre d'un de ses ouvrages, Gisèle Halimi est morte ce mardi, au lendemain de son 93e anniversaire, a annoncé à l'AFP sa famille. Elle "s'est éteinte dans la sérénité, à Paris", a déclaré l'un de ses trois fils, Emmanuel Faux, estimant que sa mère, qui était entourée de ses proches, avait eu "une belle vie". Plusieurs fois sur notre antenne, l'avocate, ancienne députée et autrice avait justement longuement évoqué cette vie. En particulier dans un À voix nue de 2011, signé Virginie Bloch-Lainé. Née Zeiza Gisèle Elise Taïeb, le 27 juillet 1927 à La Goulette, en Tunisie, Gisèle Halimi racontait notamment dans cette série d'entretiens : Gisèle Halimi, la cause des femmes l'origine de son engagement au sein de sa famille.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.