• 11 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 0 contact
Voir tous
  • Aluminium : Bruxelles invitée à protéger davantage les producteurs européens

    Par
    L'aluminium chinois se porte bien, et ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour l'Union européenne, dont l'industrie craint les assauts commerciaux ultra-compétitifs de Pékin. Pour rééquilibrer la balance, la Commission européenne doit absolument « lever les droits d'importation sur l'aluminium sous forme primaire », estime la Fédération des consommateurs d'aluminium en Europe (FACE).
  • Lutte contre la corruption : poupées russes en Roumanie

    Par
    La Roumanie s’est engagée activement depuis plusieurs années dans une lutte acharnée contre la corruption. Mais derrière la multiplication des investigations et des condamnations apparaissent en filigrane des règlements de comptes politiques beaucoup moins louables.
  • Bruxelles tempère les velléités protectionnistes de Washington

    Par
    Le 20 août dernier, le directeur général du groupe Volvo est monté au créneau : dans une tribune publiée dans le Financial Times, Hakan Samuelsson s’en est pris à la surenchère protectionniste et plus particulièrement de l’administration Trump. Cependant, les autorités européennes, souvent critiquées pour leur faiblesse sur la scène internationale, ont amorcé un début de résolution du conflit.
  • Pourquoi la candidature d’Audrey Azoulay est une bonne nouvelle pour l’UNESCO

    Par
    Neuf candidats briguent actuellement le siège de directeur général de l’UNESCO. Les élections devront se dérouler lors de la prochaine session du Conseil exécutif de l’organisation onusienne, du 4 au 18 octobre. La présence de l’ancienne ministre de la Culture française rassure, face à des prétendants parfois embarrassants.
  • La Commission Européenne hausse le ton sur le déficit italien

    Par
    Alors que la Commission Européenne doit prochainement valider le budget 2017 italien, Mattéo Renzi continue de critiquer sévèrement l’approche de l’instance européenne. Mais le Président de la Commission, Jean-Claude Juncker n’entend pas subir la pression et a recadré le Premier ministre italien.