Le syndrome du lèopard

En 2014 j'ai dans un cadre professionnel visité le salon de l'armement à Paris. Le fameux char allemand Léopard, un des meilleurs chars du monde y  était exposé. Sur son canon était peint les différents drapeaux des pays qui l’avaient dans leur arsenal militaire, dont le drapeau grec. Cela m’a surpris car la Grèce est un pays de montagne et d'îles, peu adapté à ce type de matériel, qui de plus n'intervient que très peu ou pas du tout en dehors de ses frontières, de plus pour un pays endetté c'est un matériel particulièrement onéreux sans doute un des blindé les plus cher du marché.

 En lisant les nombreux articles sur la crise grecque des efforts qui sont demandé au pays et qui repose essentiellement sur la population, je me suis rappelé le char Léopard que j'avais vu au salon l'année dernière frappé du drapeau grec. Combien de chars ce petit pays endetté pouvait bien avoir acheté aux allemands ? J'ai donc regardé sur Wikipédia et quelle ne fut pas ma surprise de constater que la Grèce comptait 767 chars Léopard .... dont 353 Léopards 2 dont 155 de toute dernière génération (livré en 2008!) . Le Léopard 1 à été produit à 4744 exemplaires la Grèce a eu en tout 509 donc plus de 10 % de la production de char à été à destination de la Grèce. Idem pour le Léopard 2  produit à 3480 exemplaires. Pour donner une comparaison l'armée française est dotée de 250 chars Leclerc (l'équivalent du Léopard) la France est contrairement à la Grèce un pays de plaines et qui est présent dans de nombreux théâtres d'opération extérieur.

 Que penser de cette situation ? .Comment avoir laissé un pays de la CE faire ces dépenses insensées ? Il s'agit de contrats militaires le gouvernement allemand était forcément au courant. Tout le monde est complice d'une dépense parfaitement inutile ou au mieux complètement disproportionnée !  La situation de la Grèce était connue à savoir que l'impôt ne rentrait pas que l'économie au black était la règle. Tous les postes d'expansion économique des ambassades devaient le savoir. Alors pourquoi avoir laisser courir une situation qui allait fatalement aboutir à la situation actuelle ?   Mais a qui profite le crime ?  Je pense que nos industries se sont bien gavé et cet exemple le prouve, car ces chars ont été payés, l'argent est dans la poche des industriels qu'importe finalement pour eux qui paiera en fin de compte si ce n'est pas le contribuable grec ça sera le français et l'allemand etc.... 

Il ne s'agit ici que d'un seul exemple assez frappant mais représentatif de la situation et rend insupportable l'hypocrisie qui consiste à faire de la Grèce le bouc émissaire chargé de tous les péchés de l'Europe, L’Europe une si belle idée qui s'est petit à petit corrompue jusqu’à vouloir dévorer ses enfants.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.