Evelyne Sedlak
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 janv. 2022

Un grand silence

L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.

Evelyne Sedlak
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Est-ce que tout cela est bien raisonnable ? 

Tout le monde ne le pense pas. L'association Vivre dans les monts d'Arrée s'exprime à ce sujet : je partage. 

L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Avant toute chose, nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens et d'associations le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires.

La période choisie pour l'enquête qui se termine le 3 janvier, juste après les fêtes de fin d'année, n'est pas favorable à l'information du public.

Sur le fond du dossier présenté, nous avons des interrogations et des inquiétudes, dont certaines ont été également notées par l'Autorité environnementale et l'IRSN.

L'option consistant à attendre une décroissance de la radioactivité n'est pas étudiée alors qu'elle avait été envisagée précédemment par EDF et CEA.

Comme retour d'expérience, EDF s'appuie sur l'expérience de la centrale nucléaire de Niederaichbach (Allemagne), également modérée à l'eau lourde et refroidie au gaz carbonique. Mais cette centrale n'a fonctionné que 18 jours.

Au sujet des activités humaines (pièce 7, chap. 9), parmi les activités de loisirs, le centre de loisirs (Monts d'Arrée communauté) de Nestavel, n'est pas mentionné.

Pour la gestion des terres (pièce 7, chap. 5), si EDF ne peut « éliminer toute source de matières chimiques ou radioactives […] à un coût économiquement acceptable […], EDF engagera une démarche d’optimisation visant à définir des objectifs d’assainissement poussé, en vérifiant que l’état des sols atteint est compatible avec l’usage futur retenu, à savoir un usage industriel conventionnel. » Cela manque de précision et c'est contradictoire avec l'objectif de restituer le site compatible avec tout usage.

Limiter le démantèlement du radier à un mètre est inacceptable. Est-ce un choix technico-économique ? Par exemple, pour le démantèlement des éoliennes, le retrait total du socle en béton est exigé. EDF avance un objectif d'« assainissement », mais rien n'est prévu en cas de non-atteinte de cet objectif. Que se passera-t-il alors à l'arrêt du rabattement de la nappe ?

Il n'y a actuellement pas de solution définitive pour les déchets les plus radioactifs. Les transports de déchets vont traverser la France sur plus de mille kilomètres pour un entreposage provisoire.

Il reste beaucoup d'incertitudes sur la contamination du site (sous le BCI, regard F, galerie G 25, local Sulzer...). L'inventaire radiologique est fait par méthode calculatoire.

Les engins téléopérés fonctionneront-ils en milieu radioactif ?

Pour les ouvriers travaillant au contact, la contamination au tritium (respiratoire et cutanée) est-elle suffisamment prise en compte ?

Le risque incendie pour la découpe et l'entreposage du zircaloy est-il suffisamment étudié ?

L'« assainissement » (grattage du béton sur cinq millimètres) et la déconstruction de l'enceinte réacteur n'est pas très précise.

Pour la surveillance de l'environnement, des stations de prélèvement pour analyse sont supprimées, ou la fréquence des analyses est diminuée. Alors qu'il y aura mobilisation de radioactivité, il est aberrant de diminuer les analyses.

L'association Vivre dans les monts d'Arrée demande que soit étudiée l'option de démanteler après décroissance de la radioactivité et, en l'absence de débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires et la gestion des déchets, elle donne un avis défavorable à la demande d'EDF.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal
Affaire Jérôme Peyrat : « Le problème, c’est qu’ils s’en foutent »
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre
Journal
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix
Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo