Blog suivi par 2 abonnés

Chroniques Américaines

Professeur, chercheur, chroniqueur
New York - États-Unis
À propos du blog
Observations critiques depuis les États-Unis
  • L’ONU examine l’extrême pauvreté aux États-Unis

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
    Philip Alston in downtown LA. © Dan Tuffs for the Guardian Philip Alston in downtown LA. © Dan Tuffs for the Guardian
    41 millions. Il existe officiellement 41 millions de personnes sous le seuil de pauvreté aux États-Unis. Plusieurs millions de ces personnes vivent dans une misère extrême. Philip Alston, le rapporteur spécial sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme de l’ONU, vient de passer deux semaines aux États-Unis pour préparer un rapport. La situation est stupéfiante.
  • L’obsession U.S. – Russie, et oublier le reste (la maison brûle)

    Par | 1 recommandé
    Mother Jones - The Russian Connection © Mother Jones Mother Jones - The Russian Connection © Mother Jones
    L'affaire que l'on nomme par-ci par-là "Russiagate" est devenue une obsession. Si, comme les attentats du 11 septembre et l'assassinat de JFK, il est légitime de s'en occuper, l'obsession mène au désintérêt excessif lorsqu'il s'agit d'autres affaires bien plus destructrices, qui se passent pourtant en plein jour. L'obsession de l'obscur nous fait oublier le reste (et la maison brûle).
  • Une nuit qui vivra dans l’infamie ? Un pillage antidémocratique lourd de conséquences

    Par | 4 commentaires | 2 recommandés
    NYT NYT
    La nuit de vendredi 1er décembre à samedi 2 décembre restera peut-être dans l’histoire américaine comme l’une des plus grandes arnaques de ce début de siècle. Le parti républicain, qui à ce moment de son histoire est plus proche d’une organisation criminelle que d’un parti traditionnel, vient de forcer le passage d’une "réforme" fiscale qui n'est autre qu'un braquage inédit.
  • Singeries et conséquences

    Par
    Une première observation sur la catastrophique situation de la politique américaine d’aujourd’hui pourrait amener chacun et chacune à penser que, enfin, la caricature étant poussée à son plus grand sommet d’humour et d’épouvante en la présidentielle personne qui siège au sommet de l’État, le voile tombe, la comédie est divulguée, les marionnettistes enfin révélés. Mais ce serait quelque peu naïf.