Millénium, Platinum

Millénium est une trilogie connue dans le monde entier. Succès formidable, les ouvrages se sont vendus à des millions d'exemplaires et furent même adaptés au cinéma. Un homme n'a jamais vu cet engouement : Stieg Larsson, son créateur, tragiquement disparu avant publication...

Stieg Larsson est mort d'une crise cardiaque il y a quinze ans (le 9 novembre prochain pour être précis, NDA) peu avant la parution de sa trilogie Millénium (Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes, La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette, La Reine du palais des courants d'air) et n'aura donc pas pu voir la déferlante s'abattre sur les lecteurs de sa Suède natale tout d'abord (un suédois sur quatre a lu le premier tome) puis sur le monde entier par la suite.

Le couple infernal, improbable et complémentaire que forment son journaliste d'investigation au magazine Millénium Mikael Blomkvist et la hackeuse Lisbeth Salander (qui compte parmi les meilleurs hackers du monde et collectionne à la fois tatouages et piercings) va combattre durant trois tomes les industriels corrompus, les flics véreux, les pédophiles, les motards mafieux, les proxénètes et autres tortionnaires en tout genre. Sur fond de description des bas-fonds de la société scandinave, de ses côtés obscurs et de ses tabous, grande force de la plume de Stieg Larsson.

Des personnages au caractère bien trempé, une intrigue qui jamais ne fuit la complexité, le tout saupoudré de rebondissements incessants, la trilogie Millénium n'a pas pris une ride. Les fans, évidemment, en sont ravis.

A lire et à découvrir pour les uns, à relire pour les autres !

Millenium, trilogie au succès mondial © Afp/G.Julien Millenium, trilogie au succès mondial © Afp/G.Julien

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.