Benjamin Biolay gagne son Grand-Prix

Alors que le monde se trouve plein pot dans une cacophonie afin de gérer au mieux la sortie d'une crise sanitaire sans précédent, j'ai décidé de m'évader pendant un peu plus d'une heure. Le temps pour moi d'écouter "Grand-Prix", superbe dernier album en date de Benjamin Biolay, dans sa version Deluxe.

Photo F. Balester, collection personnelle Photo F. Balester, collection personnelle

Grand pourvoyeur de la chanson française, l'auteur-compositeur-interprète-producteur incontournable de la scène hexagonale, propose un neuvième album qui rend hommage à sa passion pour la Formule 1 et pour ses héros.

Le disque s'ouvre sur le titre phare "Comment est ta peine ?" à la mélodie envoûtante et au refrain qui s'ancre facilement et durablement dans les cerveaux.

Avec la course automobile comme amorce poétique et un son plus rock qu'à l'habitude, ce n'était pas gagné d'avance même pour le (désormais) très expérimenté Benjamin Biolay. Le constat est pourtant implacable : succès immédiat !

Joué en quartet (avec ajout de cordes et collaborations diverses qui valent le détour), fort bien produit, l'édition Deluxe offre à l'auditeur cinq titres ajoutés à l'album initial paru en juin - au total dix-huit morceaux (dont une magnifique reprise de "Tous les cris les S.O.S" de Daniel Balavoine) en écoute - un livre collector de 80 pages avec illustrations, paroles et photos, le tout dédicacé par l'interprète. 

En conclusion, Biolay évite la sortie de piste avec un brio certain et propose à ses fans la concrétisation d'un projet inspiré qui tient très largement la route.

"Grand-Prix" de Benjamin Biolay, un disque Polydor Edition Deluxe, parution décembre 2020 (18 titres, livre collector).

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.