Les oeuvres complètes de Bret Easton Ellis

Le nouvel opus de l'écrivain américain Bret Easton Ellis est attendu pour avril 2019. Avant cela et alors que personne ne pouvait affirmer qu'il sortirait un jour un nouveau roman, un "Coffret deux volumes oeuvres complètes" est publié au début de l'année 2016 chez Robert Laffont. Retour sur l'oeuvre d'un écrivain controversé, énigmatique et surtout talentueux.

L'édition intégrale en deux volumes des romans de Bret Easton Ellis permet de prendre pleinement la mesure de l'oeuvre construite par l'écrivain. De son premier roman – Moins que zéro – qui le propulse à vingt ans sur le devant de la scène médiatique au dernier paru à ce jour – Suite(s) impériale(s) – l'auteur d'American Psycho dresse devant nous un formidable tableau du monde dans lequel nous vivons.

Avec Ellis, il n'est jamais exagéré de croire qu'en compagnie de ses personnages, on flirte dangereusement avec les ténèbres. Une noirceur qui accompagne ses ouvrages (six romans et un recueil de nouvelles) dans un décor à la fois hanté et spirituel. Le réalisme dans les descriptions est sa force et il participe grandement à la fresque sociétale qu'il nous dépeint. Avec lui, peu de place au lyrisme... Mais attention ! Lorsque Bret Easton Ellis s'y emploie, il laisse sur le carreau tous les sceptiques sans exception et prouve qu'il est un écrivain dont le talent immense ne connait pas les limites. Peu importe le personnage principal, la satire sociale est toujours précise et corrosive sous sa plume, l'ensemble confondu dans les plus inavouables dépravations...

Pour 2019, précisément neuf ans après la parution de son dernier livre, le trublion de la littérature américaine a décidé de revenir avec White, un septième roman. Pour le meilleur et pour le pire ? Réponse en avril...

Bret Easton Ellis en 1987 © Bernard Gotfryd Bret Easton Ellis en 1987 © Bernard Gotfryd

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.