L'Année stratégique 2021

Ouvrage. L’Année stratégique 2021 - Sous la direction de Pascal Boniface - Armand Colin/IRIS éditions

 © IRIS © IRIS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Covid-19 n’aura-t-il été qu’un « moment », ou marquera-t-il un véritable tournant géopolitique ? L’année 2020 restera, en tout cas, celle de la pandémie. Apparu en Chine, le coronavirus s’est rapidement étendu de par le monde, exacerbant un certain nombre de questions stratégiques majeures. De la rivalité sino-états-unienne à la lutte contre le changement climatique, des divisions européennes aux fragilités latinoaméricaines, des défis auxquels l’Afrique est confrontée aux crises qui traversent le Moyen- Orient, de la panne du multilatéralisme aux prix du pétrole, tous ces sujets constituaient en effet déjà de sérieux symptômes du « monde d’avant ». D’autres, comme la réponse de l’Union européenne à la crise économique qui s’annonce, les initiatives en vue d’une endogénéisation des questions africaines ou encore la transition institutionnelle en Russie, pourraient toutefois trouver à façonner le « monde d’après ».

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.