Fabrice Balester
Écrivain spécialisé dans le genre du roman noir.
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 janv. 2021

Fabrice Balester
Écrivain spécialisé dans le genre du roman noir.
Abonné·e de Mediapart

Survivre, thriller à fleur de peau par Henri Estèbe

"Survivre" de Fabrice Balester (Catalogue 2021 de La P’tite Hélène Editions) par Henri Estèbe, ancien journaliste du Midi Libre.

Fabrice Balester
Écrivain spécialisé dans le genre du roman noir.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Survivre un roman de Fabrice Balester © éditions La P'tite Hélène

Quand Fabrice Balester ouvre « la » BAL…. (1)

On peut avoir envie de lire « SURVIVRE » en visionnant le « trailer » du groupe « Code : Pandorum », fort bien réalisé, auquel il ne manque pas la moindre goutte de sang indispensable à la bonne qualité d’un thriller. Il y a même un squelette qui laisse traîner sa tronche osseuse sur une musique « Calvaire », le bien nommé, qui vise à faire grimper les démons à l’échelle de vos nuits. Et si ce n’était pas vrai, enfin pas tout à fait vrai ? Si « SURVIVRE » était une « Pulp fiction » revisitée, actualisée, stylisée et féminisée, dans une version « balesterienne » quelque peu déjantée et qui se construirait sous vos yeux, « façon puzzle. » Imaginons un premier chapitre à Venise, pas au temps des amours mortes, mais presque, des évènements en berne, au repos…juste quelques lignes On laisserait courir sa lecture, baignant dans une semaine incroyablement douce. Un break sur le temps. On flirterait, peut-être avec un marchand de glace, bercé par une vie Ripolin, dans un début d’histoire peuplé de souvenirs, un songe même, celui d’une femme libre, en oubliant durant quelques pages que l’on tient un « Balester » entre les mains et que chez lui les songes sont souvent mensonges. Ça pourrait arriver non ?…Voyons, commençons… Il était une fois une Chroniqueuse de mode, modèle pour photographe à ses heures, Hedda, qui ne dissimulait rien et surtout ne reculait devant aucun risque. Une journaliste idéale, professionnelle certes, mais non conforme, née de l’imagination d’un auteur agité par mille tracasseries plumitives. Une aventure qui balancerait et qui swinguerait jusqu’à la dernière page…Qui vous emporterait, oui, c’est sûr mais où…Courage chacun !

H.E.

(1) BAL : Bande annonce d’un livre

SURVIVRE de Fabrice Balester disponible chez l'éditeur depuis janvier et chez les libraires à partir de mi-février.

Trailer et commande du livre

Trailer © éditions La P'tite Hélène

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
Politique de l’eau : il faudra « passer par des interdictions »
La carte n’a pas bougé depuis cet été : 93 départements sont toujours en alerte sécheresse et de nombreux arrêtés empêchent les prélèvements d’eau habituels. L’agriculture pourra-t-elle continuer de consommer comme avant ? Entretien.
par Amélie Poinssot
Journal — Agriculture
Changeons cette agriculture prédatrice
L’été est terminé. Mais la sécheresse continue. Les nappes souterraines mettront des mois à retrouver leur niveau normal. Il est temps de réduire la consommation d’eau de l’agro-industrie. Parti pris en vidéo.
par Amélie Poinssot
Journal — Défense
Défense française : le débat confisqué
Le ministre des armées répète que les questions militaires sont l’affaire de tous. En France, en 2022, tout le monde n’est pourtant pas invité à en débattre.
par Justine Brabant
Journal
« Bloc syndical » policier : un mariage scellé par Alliance et béni par Darmanin
Treize syndicats de police ont annoncé leur rapprochement en vue des prochaines élections professionnelles. Mercredi, à la Bourse du travail de Paris, le ministre de l’intérieur s’est félicité de cette union née à l’initiative d’Alliance, une organisation très ancrée à droite.
par Pascale Pascariello

La sélection du Club

Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas
Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES
Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org
Billet de blog
Violences en politique : combats anciens et avancées récentes
Même si les cellules de signalement sont imparfaites, même si le fonctionnement de certaines d’entre elles semble problématique à certains égards, aujourd’hui, une organisation politique ou syndicale qui ne dispose pas a minima de ce mécanisme interne n’a plus aucune crédibilité sur le sujet des violences faites aux femmes. 
par eth-85