capture-d-e-cran-2016-10-24-a-12-32-47
Mais non, au contraire : c’est la Wallonie qui fait avancer l’Europe.
Qui la fait avancer sur le chemin de la démocratie.
Car qu’on sonde les peuples sur ce CETA, et sur tous les autres traités du même genre : de Varsovie jusqu’à Madrid, de Copenhague jusqu’à Athènes, on en fera du papier pour se torcher.


Côté français, on a trouvé la solution.
Exemplairement démocratique.
"C'est trop facile de suivre les opinions publiques", alerte Emmanuel Macron. Bien sûr, on ne va pas faire voter le peuple : trop risqué.
Mais on ne va pas non plus faire voter l’Assemblée… ou du moins, pas avant les élections ! On verra ça après, dans un an, alors que le CETA sera déjà entériné.


Aussi, la Commission européenne adresse-t-elle un « ultimatum » à la Wallonie, qui "bloque" et "prend en otage" ce traité de libre-échange.
Résistez, wallons !


En votre honneur, nous qui militons plutôt pour une GPS, Grande Picardie Socialiste, qui irait de Paris jusqu’à Bruxelles, eh bien, nous retournons notre veste. Nous acceptons votre suprématie. Nous réclamons le rattachement de la France à la Wallonie !

Signez la pétition pour le rattachement de la France à la Wallonie !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Signée !! Clin d'œil