mot de passe oublié
Live
Parrainnez vos amis

«En direct de Mediapart» : six heures pour nos libertés. Tous à Grenoble !

Rendez-vous dimanche 7 février, dès 16 heures, pour un événement spécial en direct du Palais des sports de Grenoble.

DÉCOUVREZ LE PROGRAMME
Le Club de Mediapart dim. 7 févr. 2016 7/2/2016 Dernière édition

Impasse citoyenne ? (ex : sans titre pour l'instant (et sans illusions)

Sans titre pour l'instant, commentaire enlevé d'un fil de Yves Besançon pour ne pas polluer celui-ci :http://blogs.mediapart.fr/blog/yves-besancon/110811/pour-un-pacte-des-valeurs-de-gauche Titre provisoire de ce présent billet : Impasse citoyenne ?Ces réflexions sont un brouillon - et de plus elles vont peut-être le rester - sauf si j'y crois assez pour les reprendre.Elles sont inspirées par les différentes discussions en cours sur Mediapart, concernant la situation socio économico financiaire européenne et française, et l'impasse politique dans laquelle la "crise" actuelle se déploie.Au niveau citoyen aussi, chacun a sa solution, mais personne ne fait un pas vers celle des autres.

Sans titre pour l'instant, commentaire enlevé d'un fil de Yves Besançon pour ne pas polluer celui-ci :

http://blogs.mediapart.fr/blog/yves-besancon/110811/pour-un-pacte-des-valeurs-de-gauche

Titre provisoire de ce présent billet : Impasse citoyenne ?

Ces réflexions sont un brouillon - et de plus elles vont peut-être le rester - sauf si j'y crois assez pour les reprendre.

Elles sont inspirées par les différentes discussions en cours sur Mediapart, concernant la situation socio économico financiaire européenne et française, et l'impasse politique dans laquelle la "crise" actuelle se déploie.

Au niveau citoyen aussi, chacun a sa solution, mais personne ne fait un pas vers celle des autres.

Nous sommes dans l'impasse politique, au sommet comme à la base (et aux niveaux intermédiaires que sont les partis), car les européanistes ont perdu (dilapidé, détruit) la confiance que certains citoyens pouvaient mettre dans la construction européenne.

Où sont les citoyens européens lambdas (cf Cereb, dans le fil), qui croient encore qu'une réforme des institutions européennes est possible ?

 

Et comme d'autre part il semble que les minorités actives aient perdu, pendant ces mêmes années (depuis la fin des années 70) la capacité de construire des alternatives(*)....

... J'écris cela, parce que de ce côté, depuis que l'abdication économique des sociaux démocrates européens est devenu claire (années Mitterrand puis Blair puis etc. dans chaque pays gouverné temporairement "à gauche"), à part des épisodes de manifestations contre tel ou tel projet ou situation qui heureusement entretiennent un peu la flamme...

....il ne reste que les sempiternels appels à construire l'alternative.

 

Appels venant de groupes ou intellectuels incapables déjà de se rassembler entre eux, et - ou - consacrant une bonne part de leur énergie à taper sur ceux qui ne les ont pas rejoints, "eux".

Comment alors peuvent-ils inspirer une confiance pour un rassemblement constructif des citoyens lambdas - sachant que ceux-ci sont tout autant divisés entre eux - comme en témoignent entre autres les fils de discussion sur Mediapart ?

Oui je suis pessimiste, oui je pense que nous sommes dans une impasse politique, et non je ne vois pas se dessiner d'issues viables.

 

Nous sommes divisés, pourquoi ? Nous nous épuisons dans nos divisions, pourquoi ? Sinon pour "défendre" ce qui a constitué nos "consciences" de gauche, alternatives etc ?

Pourtant les tentatives de reconstruire les divers horizons mythiques d'antan sont vaines, puisque ces mythes et horizons mythiques sont trop différents.

-mythe et horizon mythiques : la personnalité politique idéale, le type de société idéal, le type d'humanité idéal -

Et pire, leur "défense" nous détourne de la tâche qui consisterait à refaire de la citoyenneté agissante : accepter d'être différent et se mettre quand même à travailler ensemble : ce qui impose d'en rabattre sur les idéologies ou mythes fondateurs de chacun.

 

En conclusion : je fais partie de ceux qui apprécient les propositions raisonnables de "réforme" comme celle d'Yves Besançon ou Pascal Maillard par ex. en ce moment (sans oublier le dernier billet de Vivre est un village qui récapitule des propositions, l'appel citoyen de Faunus), l'avis de recherche de Vingtras...) mais je ne crois plus qu'elles puissent fédérer les citoyens lambdas :

il manque un maillon à la "confiance alternative".

(écrit le 12 aout 2011)

 

ajout du 13 aout : je me retrouve assez dans "l'énervement" qu'exprime Pol sur son billet du même nom. Certains candidats sont bien sympathiques, mais qu'ils cessent de flatter les espoirs qu'ils détiendraient LA solution :

http://blogs.mediapart.fr/blog/pol/130811/enervement

Les "doutes et interrogations" de kakadoundiaye valent le détour elles-aussi : http://blogs.mediapart.fr/blog/kakadoundiaye/130811/crise-quelle-crisedoutes-et-interrogations

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires
  • 08/11/2015 12:00
  • Par gbdc
Peu importe l'époque c'est un "non problème" très ancien puisque il ne peut y avoir de société idéale sans individu idéal, nos rapports & relations formant ladite société... Or l'idéal ne peut jamais être atteint car seul cet instant existe vraiment. Tout ceci est très simple, trop simple pour que les mots et les pensées nous y soient d'un quelconque secours, nulle philosophie, nulle idéologie jamais ne contiennent ni n'atteignent le fait qui seul existe ici et maintenant. Donc voilà que je redonne ici une solution : soyez magnifiques au-delà de vos rêves les plus fous, sachez aimer et être complet alors c'est sans divisions que vous êtes ce monde sans hier ni demain car ce a quoi on résiste persiste. De tous les âges et de tous les temps les sages n'ont jamais rien dit d'autre, et surtout, surtout ne demandez pas à autrui "comment" le faire, re créer le plutôt a votre incomparable & unique manière...