Brice Couturier L'invité permanent des Matins

  Encore une fois le 26 juin 2013, brice Couturier, l'incontournable chroniqueur des Matins de France Culture se permet de donner des leçons à ses invités en réfutants leurs arguments. Il démonte les arguments de Guillaume Duval en disant : "Ces argument démographique ne compte pas". Mais pour qui se prend t'il ?

Certes on peut ne pas être d'accord avec ses invités mais il me semble que son rôle est d'aporter la contradiction afin que l'invité puisse mieux développer sa pensée. Ici rien de tel, Brice Couturier roule pour lui et se met au service de l'idéologie qu'il colporte à qui veut l'entendreau  travers d'un média public qui plus est. Lui qui a une si haute opinion du service public à la Française pourquoi ne va t'il pas parler sur Europe 1 ?

Il le dit lui même dans sa chronique du 21 juin : "Je jouis du privilège de pouvoir donner mon avis tous les jours", et il ne se prive pas, sa mission "procéder à un déminage idéologique des débats" , là.., on peut se demander si le "déminage" ne s'est pas transformé en une entreprise de lobbying au service d'une pensée unique

Lorsque le 10 avril il remet à sa place l'invité du jour Gérard Filoche en lui disant  "Vous n'avez rien oublié rien appris",  une question se pose : pourquoi ce monsieur a t'il été invité ? En écoutant tout les jours Brice Couturier nous débiter ses arguments libéraux, statistiques brutes et poncifs idéologiques, nous découvrons qu'il construit dans les débats ces "clivages binaires" qu'il nous dit pourtant vouloir combattre


.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.