La dernière jaunisse de Marine Le Pen.

En 2017, pour l’émission « Demain, président », sur Tf1, qui présentait les programmes des candidats à l’élection présidentielle Marine Le Pen avait exigé que l’on retire le drapeau européen du décor en disant : « Je veux être présidente de la République française, pas de la Commission européenne. Je considère que l’UE a fait beaucoup de mal à notre pays et à notre peuple en matière économique, sociale, de disparition des frontières. » Si elle avait été élue elle aurait exigé le retrait de la France de l’Union européenne. Elle demandait qu’on retire ce drapeau immédiatement des bâtiments publics.

gilet-jaune-europe

Le temps a passé et subitement on voit ses copains du Rassemblement national (ex FN), candidater pour les prochaines élections européennes. Bizarre ! Comment participer à un organisme que l’on veut quitter ? En réalité on ne veut pas le quitter mais le changer. Le problème c’est le drapeau. Des étoiles dorées sur un fond bleu (très marial tout ça) ne correspondent plus à la présidente que l’on a vue sur les barricades et les ronds-points (si vous avez une photo…) La Le Pen vire au jaune de peur de louper le mouvement et déclare sur Twitter « L’Europe des peuples a maintenant son étendard » !

C’est le drapeau européen mais les étoiles sont devenues bleu, et le bleu est devenu jaune. Du coup on ne sait plus si la fille à papa est opposée à l’Union européenne et on se demande même si elle veut encore en sortir. Elle ne ferait pas uniquement de l’opportunisme électoral ?

En attendant cela va simplifier les manifestions car on va pouvoir distinguer les gilets jaunes canal historique des gilets jaunes tendance facho !

Christian Gallo - © Le FIcanas ®

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.