Tante Jeanne et la constipation du trambalan.

Le Ficanas : - Bonjour ma tante, ça va ?

Tante Jeanne : - Tiens le babatchou de neveu ! Eh oui, moi ça va, je ne suis pas constipée.

Le Ficanas : - Ah ! Et c’est bien alors ?

Tante Jeanne : - Bien sûr que c’est bien ; les femmes, surtout en vieillissant, elles se constipent tout le temps. Moi non ! Ce n’est pas comme cette pauvre Nissa !

Le Ficanas : - Nice est constipée ?

attention-trambalan

Tante Jeanne : - Tu es vraiment un barbalucou ; et tu te dis journaliste, mais tu n’écoutes rien, tu ne vois rien. Tu as entendu parler des travaux du trambalan ?

Le Ficanas : - Oui, comme tout le monde, ça avance…

Tante Jeanne : - Mais non justement ça n’avance pas ! Ils essayent de bombarder dans le tunnel, mais il est constipé. Tu as entendu parlé du girou-girou qui fait le trou ?

Le Ficanas : - Ton girou-girou c’est le tunnelier. Il a été baptisé Catherine en hommage à Catherine Ségurane.

Tante Jeanne : - Elle ne faisait pas des trous la Ségurane, elle tapait avec son baroutou sur la tête des turcs ! Enfin passons. Ton « tunnelier » il est coincé. Lou maire, l’Estrosi, il avait dit, en 2008, que la ligne deux ouvrirait en 2013 ; Maintenant on parle uniquement d’une ligne deux et trois mélangées qui ouvriront peut-être fin 2019.

Le Ficanas : - Mieux vaut tard que jamais.

Tante Jeanne : - Fin 2019 ? Toi ça ne te remue pas, niocou ? En 2020, il y a les municipales et il veut faire la nique au petit agité du bocal qui est devenu député : Bouona moutria es miech gouvern.

Le Ficanas : - Bon en attendant on aura le tramway.

Tante Jeanne : - Pas sûr ! Porca misèria, le girou-girou il fait un bouchon et il constipe le tunnel. Chaque fois qu’il bouge t’as un bout de la rue qui s’effondre ; la rue de France on dirait du gruyère, ils ne peuvent plus le sortir. Et tu as peut-être entendu dire que sous le tunnel il y a du schiste ?

Le Ficanas : - Je ne vois pas le rapport !

Tante Jeanne : - Le schiste ça fait du gaz, le fameux gaz de schiste. Le gaz il va monter dans le tunnel et un beau jour, Vierga Santa, bang ! Ca explose. Alors le girou-girou qui est au bout, il va partir en vol plané au dessus de Nissa, et j’ai calculé atterrir au Cadam. Je sais t’es un ensucat de nature, mais imagine l’engin qui va tout détruire. Et il y a qui au Cadam?

Le Ficanas : - Le préfet ?

Tante Jeanne : - Men bati du préfet ; des préfets il y en a d’autres. Il y a surtout Pinou, ton cousin, le fils de Fine. Sian béou, ça va lui tomber sur la tête.

Le Ficanas : - Ah bon il travaille au Cadam?

Tante Jeanne : - Eh oui, ça c’est un bon fils, son père était à la préfecture, sa mère au conseil général. Il est fidèle à la tradition familiale.

Le Ficanas : - Et il fait quoi ?

Tante Jeanne : - Que stassi, il fait rien, comme ses parents… C’est un tavan d’or, mais quand même c’est la famille, c’est ton cousin.

Le Ficanas : - Et tu as une solution ma tante ?

Tante Jeanne : - Si ce n’est pas moi qui a une solution qui en aurait une ? Longui parlota fan li journada courti, alors il faut agir : on ferme le tunnel.

Le Ficanas : - Mais ça coute 770 millions la cagade !

Tante Jeanne : - Oui mais on rentabilise : on fait des champignonnières. Des champignons de Paris comme ils aiment les Français. Dans un siècle ou deux on aura rentabilisé le tunnel.

Cagades recueillies par Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Tout Tante Jeanne sur : https://tantejeanne.wordpress.com/

Enregistrer

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.