Ficanas
Editorialiste
Abonné·e de Mediapart

1400 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 mai 2014

Le gouvernement français se fout de l’Europe !

Ficanas
Editorialiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Jeudi soir toutes les chaines publiques de télévision européennes diffusaient le débat au parlement européen qui réunissait les têtes de liste des grands partis. Toutes ? Pas la France. Les cinq chaines d’Etat (France 2, 3, 4, 5, Ô) sont restées muettes préférant quelques billevesées à un débat qui va engager entre 60 à 70 % de notre vie quotidienne. Pour couronner le tout les bulletins d’information du lendemain seront très diserts sur le compte-rendu de ce débat pourtant passionnant. D’autant plus que parmi les participants était présent le prochain président de la Commission de Bruxelles, c’est à dire le futur chef de gouvernement de l’Europe.

En effet du vote des élections va dépendre la gouvernance du continent. Etaient présents le conservateur luxembourgeois Jean-Claude Juncker, le social-démocrate allemand Martin Schulz, le libéral belge Guy Verhofstadt, l’écologiste allemande Ska Keller et le représentant de la gauche radicale, le grec Alexis Tsipras.

Les chaines publiques de l’Etat français ont ignoré, volontairement, l’enjeu de ce débat,  prélude à la naissance de la démocratie européenne qui va contrebalancer l’opacité des décisions de Bruxelles. Tous les sujets ont été abordés : l’euro, l’immigration, les budgets, la croissance, le chômage, la solidarité, les valeurs, la laïcité… C’est à dire des enjeux qui vont échapper aux politiciens nationaux.

Intéressant en outre de voir que les questions du style « quitter l’Euro » ou « quitter l’Union », ne sont envisagées par personne, à l’exception de l’extrême droite en la personne de Jean-Marie Le Pen et de sa fille qui pour le premier est allé une seule fois au parlement, et pour sa fille jamais… Quand on pense qu’on les donne grands vainqueurs de l’élection à venir, cela fait rire au niveau européen. Tous les arguments politiques franco-français sur l’appartenance à l’Union s’effondrent lorsque l’on prend de la hauteur. Quand on écoute Ska Keller ou le grec Alexis Tsipras on comprend que l’Europe peut devenir un continent dynamique, plein d’avenir, à la recherche d’une croissance possible.

Il a donc fallu attendre la Chaine parlementaire et Arte, tardivement, pour assister à un débat qui engage sérieusement notre destin. Mais l’Elysée, Matignon et le palais Bourbon sont plus préoccupés par les petites décisions locales et sans envergure, puisqu’ils n’ont plus le pouvoir de diriger réellement, et qu’ils cherchent à justifier leurs postes en effaçant même la connaissance des citoyens. Pour eux, masquer l’Europe, c’est leur profit au détriment de ceux des citoyens.

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Journal
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai