Ficanas
Editorialiste
Abonné·e de Mediapart

1400 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 sept. 2017

Voilà ce que veulent Les républicains :

Ficanas
Editorialiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A quelques temps des élections qui vont désigner le nouveau président de Les républicains (pour l’instant seul Wauquiez semble être le seul en mesure de candidater du fait des statuts), le parti a envoyé un questionnaire à ses membres. Près de 41.000 d’entre eux ont répondu et cela nous offre une réponse des militants dont le futur président va devoir tenir compte.

En ce temps-là !

Valeurs essentielles que le mouvement doit porter : Travail (43%), sécurité, exemplarité arrivent en tête. La laïcité arrive en dernière position avec seulement 17% des suffrages.

Les priorités de Les républicains : les questions régaliennes (justice, sécurité, immigration) à 72%, l’économie, l’éducation. Les questions sociales (santé, pauvreté) et européennes sont loin dernière et l’environnement pratiquement oublié.

Ce que doit être la droite : réformatrice, libérale, gaulliste, patriote.

Puis une question démontre que 73% de Les républicains croient toujours à un clivage droite-gauche. Incontestablement une pique envers Macron, mais qui est la gauche : Mélenchon ? 77% pensent également que plusieurs sensibilités peuvent coexister au sein du mouvement : c’est le cas entre la droite constructiviste, celle qui gouverne, la droite de la droite de la droite de Wauquiez.

Très intéressante également l’analyse des militants concernant l’échec de la droite aux dernières présidentielles : pour 76% des militants cela est dû au climat des affaires et pour 66% au manque d’union. En ce qui concerne les législatives l’échec est dû au ralliement des personnalités de droite à Emmanuel Macron. En grand majorité les militants ne veulent plus de primaires ouvertes pour désigner un futur candidat (la gauche probablement non plus).

Ce sont des résultats intéressants qui donnent un profil des militants et de ce fait de l’électorat de Les républicains. Ce qui surprend c’est qu’alors qu’ils s’appuient sur des valeurs traditionnelles, les membres rejettent le conservatisme. Étonnant également ce peu d’intérêt pour les affaires sociales.

Les commentaires joints à ces résultats donnent à réfléchir « Du point de vue de la ligne générale, il ressort un axe libéral-gaulliste » : décidément de Gaulle est partout, même Philippot l’utilise. « Cependant, les adhérents expriment la volonté d'une droite qui marche sur deux jambes, l'économique et le régalien » : on en revient au gaullisme comme Dupont-Aignan, mais il y a 50 ans que cela a disparu. Est-ce une attitude qui correspond à notre époque ou est-elle dépassée ? Les républicains n’ont clairement pas fini leur refondation. Beaucoup plus que les hommes, ce sont les idées qu’il va falloir charpenter, car ils semblent écartelés entre le Front national et En marche.

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal — Politique
À Drocourt, le bassin minier oscille entre abandon et vote Le Pen
Dans cette petite ville communiste du Pas-de-Calais, les échanges avec les habitants laissent apparaître l’ampleur de la déconnexion avec les thèmes et paroles qui rythment la campagne électorale médiatique.
par Jean-Louis Le Touzet

La sélection du Club

Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose
Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau