Fini de rire
Abonné·e de Mediapart

455 Billets

1 Éditions

Billet de blog 10 oct. 2014

13 octobre 2014 : ouverture de la chasse aux sans papiers en Europe

Du 13 au 26 octobre 2014 va se dérouler une vaste opération policière contre les migrantes et les migrants, à l’échelle européenne. L'opération Mos Maiorum a pour objectif le perfectionnement du verrouillage des frontières.

Fini de rire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Du 13 au 26 octobre 2014 va se dérouler une vaste opération policière contre les migrantes et les migrants, à l’échelle européenne. L'opération Mos Maiorum a pour objectif le perfectionnement du verrouillage des frontières.

L’opération est menée conjointement par l’Union européenne (UE), les États membres de l’espace Schengen et les agences européennes Frontex et Europol, l’office de police criminelle intergouvernemental de l’UE qui coordonne le travail des polices nationales en matière de terrorisme, trafic de stupéfiant et de criminalité organisée. Voir le document du Conseil de l'Europe.

Où l'on retrouve le fameux triptyque immigrés - trafiquants - terroristes qui sous-tend toute la politique européenne dans sa lutte contre l’immigration et qui sert d’épouvantail pour légitimer ses actions. L'Europe est ainsi devenue la destination de migrations la plus meurtrière au monde.

La zone de contrôle s’étendra sur les territoires de 32 pays (les 28 de l’UE plus 4 non membres de l’UE mais de l’espace Schengen) ainsi qu’en mer : de la Norvège à l’Espagne, de l’Islande à Chypre, du Portugal à l’Estonie en passant par la Roumanie. Pas moins de 18000 policiers et gardes-côtes vont être mobilisés. Les coûts de l’opération seront couverts à posteriori par les États et Frontex. Les zones de contrôle sont laissées à l’appréciation des participants et peuvent donc être très larges : les eaux territoriales, les ports et aéroports, les frontières extérieures et intérieures de l’UE et de Schengen, les gares et les trains, les autoroutes, les transports en commun et la rue, les lieux de travail et les administrations, etc.

Chaque contrôle donnera lieu à une procédure recensant des informations sur le contrôle (lieu, date, heure, moyen de transport), sur les personnes arrêtées (nationalité, sexe, âge, lieu et date d’entrée en Europe), sur les routes empruntées, les moyens de transports et la destination finale ; sur les documents en possession, les démarches administratives entreprises et le paiement de passeurs. En octobre et novembre 2012, une opération similaire avait eu lieu : l’opération Aphrodite au terme de laquelle 5298 personnes avait été arrêtées à travers l’Europe.

C’est à la fois une opération de fichage/recensement puisque des centaines de personnes vont être contrôlées (avec prise d’empreintes, inscription sur les fichiers européens, etc.) mais également une sorte d’enquête à l’échelle Afrique/Asie/Europe pour connaître les nouvelles routes empruntées par les migrants, les nouveaux pays de départ et de passage, pour aider les pays européens, en collaboration avec les pays voisins, à renforcer leur contrôle et à imaginer des dispositifs de fermeture encore plus durs.

Les personnes interpellées risquent fort de se retrouver dans l'un des quelque 390 camps dont l'Europe est couverte.

Il semblerait que ce genre d’opération accompagne rituellement la prise de fonction de la présidence de l’UE par un nouveau pays, avec un choix délicat de titres: Aerodromos pour la présidence grecque, Aphrodite pour Chypre, Perkunas (le dieu balte du tonnerre) pour la Lithuanie.

L'Italie a choisi la mâle dénomination latine Mos Majorum, (mœurs des ancêtres), qui désignait dans la Rome antique le système des valeurs ancestrales: fides (fidélité, loyauté), pietas (piété, patriotisme, devoir), majestas (sentiment de supériorité naturelle d’appartenance à un peuple élu), virtus (courage, activité politique), gravitas (respect de la tradition, dignité, autorité). Le modèle et l'origine de ces vertus "ancestrales" étant, cela va sans dire, celui qui passait pour leur premier et plus prestigieux ancêtre : Énée, lequel était... un exilé, forcé de quitter sa ville de Troie, aujourd'hui en Turquie, suite à une guerre venue d'Europe, passé par la Tunisie et finalement réfugié en Italie.

Martine et Jean-Claude Vernier

Chez votre libraire Être étranger en terre d'accueil, 77 regards sur l'immigration.

--

Deux clics: si vous avez raté les billets récents de Fini de rire et le sommaire complet du blog.

Abonné à Mediapart ou non, on peut s'inscrire ici pour être informé par courriel de la mise en ligne de nos nouveaux billets.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras