Blog suivi par 6 abonnés

Le blog de FLORIAN LOPEZ

  • Les « mots » du travail : vers l’émancipation ? – 2/2

    Par
    dagostino4
    Les notions les plus usitées sont parfois les moins questionnées. Au cœur de la vie sociale et du discours public, le travail ressemble de plus en plus à ce « faux ami », d'avec lequel plusieurs signes nous annoncent la « séparation » prochaine. Un pas de plus vers l'émancipation ? L'imaginaire du travail repensé à la faveur de son possible dépassement...
  • Les « mots » du travail : penser le dépassement - 1/2

    Par
    bs
    Les notions les plus usitées sont parfois les moins questionnées. Au cœur de la vie sociale et du discours public, le travail ressemble de plus en plus à ce « faux ami », d'avec lequel plusieurs signes nous annoncent la « séparation » prochaine. Un pas de plus vers l'émancipation ? L'imaginaire du travail repensé à la faveur de son possible dépassement...
  • «Mais je ne me lève pas aujourd’hui?»: la santé brancardée

    Par | 8 commentaires | 16 recommandés
    lever-1
    La crise actuelle de l’hôpital public est-elle le simple fait d’un manque de moyens ou le résultat de l’application délétère de logiques issues du secteur privé ? Comment interpréter la souffrance dont témoignent aujourd'hui les professionnels de santé ? Retour sur un désastre annoncé.
  • L’entrepreneur et l’arrosoir: la génération précaire au piège de la «liberté»

    Par | 4 commentaires | 6 recommandés
    Souvent célébrée, l’économie dite « collaborative » porte, pour certains, la promesse de libertés retrouvées. Mais, dans un contexte général de moins-disant social, une telle promesse paraît bien improbable : les formes de travail et l'exaltation du modèle entrepreneurial qui alimentent cette nouvelle économie montrent au contraire que, de la liberté à la servilité, il n'y a parfois qu'un pas.
  • La politique de la feuille blanche

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Par temps de campagne, la politique semble se résumer à un appel au « changement », flairant dans l’époque le rejet des idéologies et des institutions par les citoyens de tous bords. Au risque d’entériner des programmes en apparence « décontenancés », mais reconduisant en pratique les logiques précédentes. Et ce au détriment de l’aspiration collective à leur réorientation profonde et durable.