DEBRIEFING

Les morts sont enterrés, nous les pleurerons longtemps.  

Ils ont été victimes de la haine qu'ils ont suscitée ; dessinateurs de talent, brillants esprits mais polémistes parfois discutables,  policiers tués parce que porteurs d'uniformes, symboles de l'autorité et de l'ordre républicain, juifs parce que juifs, qui à l'instar d'autres peuples "migrants"  sont  éternellement désignés à la vindicte publique, quand ils ne sont pas assimilés aux colonialistes assassins qui du Liban à la Palestine perpétuent de sanglants massacres, confisquent des terres....

Je ne pense pas que vu son parcours  NETANYAOU dirigeant israélien,  ait été à sa place dimanche, les victimes de Vincennes n'étaient-elles pas françaises ?   Il a quand même réussi à récupérer leurs corps. Pied de nez à Valls? (je plaisante)

 Et il n'était pas le seul "égaré "dans cette brochette de dirigeants, à vous dégoutter de participer.

Nous pleurerons longtemps car il y aura d'autres morts si nous ne luttons pas  contre les causes profondes de la haine.

Ce n'est pas une guerre de religions car elles se ressemblent toutes quand on les regarde de près , les mêmes commandements : tu ne tueras point, tu aimeras ton prochain comme toi même etc. Elles prônent les mêmes vertus, fustigent les mêmes vices, engendrent en leur sein les mêmes dissidences, les mêmes extrèmismes

Leurs préceptes fondamentaux ont été oubliés au fil des siècles, ou pareillement dévoyés au profit d'appétits nettement plus matérialistes qui triomphent aujourd'hui dans notre monde.  

C'est bien  une guerre de sociétés, celles que des politiques idiotes ont construites

A force de courir après le pouvoir et les profits,  en exploitant, écrasant et méprisant les êtres humains, en faisant se developper le sentiment d'injustice et d'inégalité sociales,  on arrive à ce résultat.

Faisons aussi attention aux mots, ils peuvent tuer ; exemple :   caricature = dessin qui par l'exageration (parfois dirai-je) grossière des traits tend à ridiculiser le modèle . La pauvreté économique, intellectuelle ou culturelle parce que l'éducation a failli , que les bons exemples manquent et que les repères vacillent,  peut rendre susceptible et expose à l'endoctrinement et à la manipulation .

Les réactions populaires spontannées à ces récents évènements laissent un peu d'espoir de changement - j'ose à peine prononcer ce mot -  mais prenons garde que le chaos ne s'installe.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.