ATTENTION DANGER ! PETIT A PETIT LE FACHISME S’INSTALLERAIT-IL ?

JE SUIS FLIC et pourtant je ne veux pas de la loi de sécurité globale. Elle doit être retirée. Les violences policières abusives doivent cesser, leurs auteurs sanctionnés à hauteur de la gravité des faits voire même révoqués C'est l'ensemble de ce projet qui est nuisible pour nos libertés et pour la République

 

IL Y A EU LA LOI DE LA SECURITE INTERIEURE , LE SECRET DES AFFAIRES, L’ ETAT D URGENCE PERMANENT AVEC RESTRICTIONS CROISSANTES DES LIBERTES INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES,  SURVEILLANCE ET REPRESSION ACCRUES, LES LAISSEZ-PASSER, LE COUVRE-FEU, L’  APPEL A LA DELATION (COVID OBLIGE !) ET DES SANCTIONS SYSTEMATIQUES POUR LES CONTREVENANTS 

Ces textes et mesures ont donné lieu à de curieuses et souvent brutales applications en plus d’instaurer un climat assez toxique.

 

ET MAINTENANT LA LOI DE SECURITE GLOBALE http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3452_proposition-loi

 

L’attention se porte principalement sur l’article 24 qui concerne la liberté de la presse  :  «  Est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende le fait de diffuser, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, dans le but qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, l’image du visage ou tout autre élément d’identification d’un fonctionnaire de la police nationale ou d’un militaire de la gendarmerie nationale lorsqu’il agit dans le cadre d’une opération de police. » et de préciser ensuite qu’elle pourra être communiquée aux magistrats et aux enquêteurs. 

Remarques    1° Pour cela il faudrait qu’il y ait une enquête ouverte et n’oublions pas que sans la diffusion de certaines images beaucoup de procédures n’auraient pas été déclenchées. 

2°Ces images regardez- les : les policiers équipés de casques, de visières, de cagoules,  de boucliers  sont déjà bien difficiles à identifier,  ce qui sert d’ailleurs de prétexte à de nombreux classements sans suite « l’enquête n’ayant pas    permis d identifier les auteurs …. » Les  flouter n’ajoutera pas grand-chose  . Ils repousseront cet amendement car 

3° Ce qu’ils cherchent c’est à s’accorder le droit de sauter en toute légalité sur le moindre individu, journaliste ou citoyen lambda,  en train de filmer une opération de police – ils avaient d’ailleurs évoqué un moment  la nécessité d’une détention de carte de presse comme justificatif - de l’interpeller, de le mettre en garde à vue  en l’exposant à de graves poursuites. C’ est une mesure dissuasive à l’égard des manifestants, des journalistes, des diffuseurs (médias et plateformes) Ils n’attendront pas la publication pour sévir. Parlez- en à DAVID DUFRESNE qui confirme notre analyse : POLICIERS FLOUTÉS, CITOYENS FLOUÉS ! https://www.lesinrocks.com/2020/11/06/actualite/societe/ce-quil-ne-sera-plus-possible-de-faire-avec-la-loi-securite-globale/ 

Parce qu’ils veulent opérer sans risque d’être montrés, dénoncés en train d’abuser de leurs pouvoirs et contredits dans leurs versions des faits. Darmanin l’a dit : seule la parole des policiers a de la valeur !   Ils tiennent à une réputation sans tâche, à l’impunité, et à la totale maitrise de la communication.  

A relire le texte on peut se gausser.  la Défenseure des droits a pourtant rappelé que « l’information du public et la publication d’images relatives aux interventions de police sont légitimes et nécessaires au fonctionnement démocratique ». 

Il faudrait protéger le mental de celui qui abuse, tabasse, outrepasse ses droits et pouvoirs? Sapristi ! « Tu t’es vu quand tu frappes » ? Ça casse le moral ou la morale (entendez la déontologie) ?  Ne s’agit- il pas plutôt de lui laisser la bride sur le cou ? de diminuer le risque de se faire choper ? en somme de lui assurer l’impunité. 

En proposant ce texte c'est oublier comme Mr DARMANIN que la bonne réputation des forces de l’ordre tient justement à ce qu’elles soient débarrassées des mauvais éléments et il expose l’ensemble de la Police à la défiance, à l’hostilité de la population et donc à de plus grands dangers. Il faut être respectable pour être respectés ! 

Mais Citoyens ce texte comporte d’autres articles tout aussi pervers avec le développement des polices municipales et l’extension de leurs capacités judiciaires.(premiers articles)  Elles tendront de plus en plus à remplacer dans les agglomérations la police nationale qui au fil des années a abandonné le terrain au détriment de son efficacité et de l'intérêt des populations. La droite et la Gauche ont bien tué la police de proximité. Sans oublier qu’elles sont commandées par le Maire, un élu, promu shérif en quelque sorte, avec toutes les dérives que cela peut entraîner. Un petit cadeau « sucette » en passant : les adjoints de sécurité s’appelleront désormais policiers adjoints. La classe !

Les sociétés de sécurité privées vont aussi ramasser la mise avec de juteux contrats et de substantielles retombées : sécurité des évènements, de locaux mais aussi verbalisation du stationnement, des excès de vitesse……Cet ex-commissaire rapporteur de la loi l'a bien anticipé 

Pour être fliqué, on va l’être !  Articles 21/22 :  Avec le concours autorisé des drones, déjà utilisés en police routière ( !)  dont le déploiement massif , couplé aux caméras fixes déjà existantes avec bientôt peut être avec la reconnaissance faciale s’instaurera une capacité de surveillance généralisée de l’espace public, ne laissant plus aucune place à l’anonymat essentiel au respect du droit à la vie privée. Cela aura  certainement un effet coercitif sur la liberté d’expression et de manifestation facilité par le développement des fichiers et  leur utilisation. 

Avez-vous pensé aussi au coût de cette superposition de services ? Qui va payer les personnels, les équipements, les locaux, les véhicules, l’armement, les caméras, l’entretien et l’exploitation ?  Les impôts vont certainement grimper. Sans compter que l’inégalité va régner sur le territoire. La « police » ne sera pas la même à St Flour qu’à Nice.( mauvaise vitrine peut être vu ce qui s’y est passé depuis quelques années et d’ailleurs cela relativise l’efficacité tant vantée de la technologie en matière de prévention ou même dissuasion d’actes criminels) Entre impôts, taxes et amendes notre pouvoir d’achat va en prendre un coup ! 

Réfléchissons ! Sur qui s’acharnent les puissants, qu’ils soient politiques ou économiques ?  Sur qui s’abattent plus volontiers les foudres de la justice ? Qui craint le bâton ? Qui le tient ? Révisez l’Histoire brutale du XXème siècle , elle offre pleins d’enseignements et de rapprochements… 

 

En dernier lieu , ce très prolifique ministre de l’Interieur  va se pencher sur la répartition des tâches et territoires  Police/Gendarmerie et sur l’organisation directoriale de la Police. Vigilance donc ! 

 

 Pressé le Gouvernement  en a engagé la procédure accélérée le 26 octobre 2020 Il est en débat devant le Parlement et soulève bien des questions et quelques oppositions mais dans le contexte d’urgence sécuritaire savamment entretenu par le gouvernement et les médias il a toute chance d’ aboutir précipitamment  

Face à cela,  Il faut interpeller sans relâche les journalistes, les parlementaires, il faut faire savoir à tous ces gens que la population n’est clairement pas d’accord avec le nouveau modèle de société qu’on nous propose.

En attendant il est encore temps :  signez la pétition en circulation destinée aux parlementaires et rejoignez ainsi la cinquantaine d’organisations et associations parmi lesquelles : Ligue des droits de l’Homme, Syndicat de la Magistrature, Syndicat des Avocats de France, Marseille Révoltée, la Quadrature du Net, l’Auberge des Migrants, ATTAC, GISTI, ANV-COP21 Marseille, Observatoire des Libertés et du Numérique. La défenseur des droits a émis un avis défavorable et critique 

Envoyez son texte à vos députés, aux élus ! Leurs adresses sont sur les sites parlementaires. il faut (ré)agir ! VITE ! 

https://www.change.org/p/gouvernement-fran%C3%A7ais-refus-de-la-loi-visant-%C3%A0-emp%C3%AAcher-la-diffusion-des-images-de-violences-polici%C3%A8res/u/28055680

 

Pour l’étudier en détails : http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3527_texte-adopte-commission

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.