VERONIQUE HURTADO VOUS CONNAISSEZ ?

Vous lisez ses billets, incisifs, pertinents, ses coups de gueule contre les maux de notre société, , bien tournés d'ailleurs, où au fil de l'actualité et de ses humeurs elle pourfend l'injustice, la bêtise, la corruption, l'indifférence, prend le parti des victimes, des reprouvés, ironise.....

Eh bien pour s'être exprimé librement comme la constitution l'y autorise mais ce que l'Administration interdit elle va être traduite devant un conseil de discipline prévu le 4 juin à 14H30 à Nélaton.

Pour infraction à l'obligation de réserve qui veut faire du fonctionnaire un serviteur muet, obéissant, docile, aveugle et sourd. Elle est inscrite dans le règlement, n'a aucun fondement légal, c'est un baillon un étouffoir, un prétexte pour sanctionner ceux qui s'indignent, qui témoignent.

Ne pensez vous pas qu'on peut tout dire, pour peu d'y mettre les formes ? Réserve c'est aussi retenue, se dispenser d'injures et d'insultes. Qui porte atteinte à la réputation d'un corps administratif, celui qui commet les exactions ou celui qui les dénonce ? Est ce répréhensible de prétendre à la Justice, l'équité, l'égalité,  la vérité, l'honnêteté ?   

Ne nous privons pas de la soutenir. J'affirme qu'il nous faut des gens comme elle qui courageusement s'engage, défend les faibles contre les détenteurs du pouvoir et qui souvent en abusent, des gens qui prennent des risques, qui s'oublient eux même dans la défense des autres et des principes auxquels ils croient.   

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.