Epidémie du coronavirus - Triste record pour la journée du 1er avril 2020

La France a enregistré mercredi son plus grand nombre de décès par coronavirus en une journée, avec 509 décès supplémentaires, ce qui porte à 4 032 le nombre total de décès depuis le début de l'épidémie. Le Premier ministre français a déclaré que le confinement, qui doit durer au moins jusqu'au 15 avril, sera probablement assoupli par étapes dans tout le pays.

Le bilan de 509 morts en une journée le 1er avril est le plus élevé jamais enregistré en France et représente une légère augmentation par rapport aux 499 décès signalés mardi.

Le nombre de décès fait référence aux patients qui sont morts dans les hôpitaux depuis le début de l'épidémie, mais le chiffre réel est probablement plus élevé étant donné que ceux qui sont morts dans les maisons de soins pour personnes âgées, maison e retraite médicalisée et autres EHPAD n'ont pas été inclus dans les données.

coronavirus-france

Dans sa conférence de presse du soir, le directeur général de la santé en France, Jérôme Salomon, a déclaré que le nombre de patients atteints de coronavirus à l'hôpital était passé à 24 639, soit une augmentation de 1 882 par rapport au total de mardi.

De manière significative, le nombre de patients en réanimation a fortement augmenté, passant de 5.565 mardi à plus de 6.000. La capacité initiale des unités de soins intensifs en France, environ 5.500 lits est désormais dépassée, a déclaré M. Salomon.

La région ile de France est particulièrement touchée avec plus de 2.200 patients en réanimation dans des hôpitaux de la région Ile-de-France, a déclaré mercredi l'ARS. Ce chiffre reflète une augmentation de 11 % par rapport à mardi.

Le ministre français de la santé, Oliver Véran, a déclaré mercredi devant une commission parlementaire que l'épidémie en France suivait une trajectoire "extrêmement grave et préoccupante... la situation reste extrêmement tendue".

Le Ministre a également ajouté que la France "n'a jamais effectué autant d'évacuations médicales dans notre pays qu'au cours des 15 derniers jours", faisant référence à la grande opération visant à déplacer les patients critiques des hôpitaux débordés de la région parisienne et de l'est de la France vers d'autres régions du pays.

La France effectue actuellement 30 000 tests de dépistage du COVID-19 par jour, soit beaucoup moins que l'Allemagne voisine, une faiblesse qui a été relevée à plusieurs reprises par l'opposition.

Mais la France espère augmenter fortement les tests dans les jours et les semaines à venir avec l'arrivée des tests sanguins sérologiques puis des tests rapides qui peuvent donner des résultats en quelques minutes.

La stratégie du gouvernement vise à limiter le pic de l'épidémie et afin que le système de santé ne soit pas débordé.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.