Malgré sa proximité avec la Chine Taïwan n’a pas connu de pandémie de COVID-19

Taiwan, a confirmé 515 cas de Covid-19 et seulement sept décès sur une population de 23,7 millions d’habitants. Tout est en grande partie réouvert, et les seuls signes de Covid-19 sont les fréquents contrôles de température et le du port du masque dans le métro.

taiwan-covid19

À titre de comparaison, les États-Unis, qui comptent environ 330 millions d'habitants, ont enregistré plus de 7,4 millions de cas et près de 212 000 décès.

(Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Template:COVID-19_pandemic_data)

Taiwan a été désigné, avec d'autres pays d'Asie de l'Est et d'Océanie, comme l'un des exemples de réussite face à la lutte contre la pandémie mondiale de COVID-19

Alors que des pays comme la Nouvelle-Zélande et le Vietnam ont connu des épidémies nationales au cours de l'été, depuis le 12 avril aucune transmission locale n’a été enregistrée à Taïwan. Tous les cas COVID-19 positifs enregistrés depuis le 12 avril a été soit importé d'une personne ayant voyagé à l’étranger et ayant été testée positive pendant la quarantaine obligatoire de 14 jours soit d'un groupe à bord d'un navire de la marine revenant d'un voyage.

Les gens se déplacent à l'intérieur du pays pour les vacances, les restaurants, les bars sont ouverts et la plupart des taïwanais travaillent depuis leur bureau.

C'est une réussite remarquable pour Taïwan, qui a enregistré son premier cas de coronavirus le 21 janvier 2020. Alors que les experts internationaux prévoyaient une expansion de l’épidémie à Taiwan du fait de sa proximité avec la Chine, le gouvernement Taïwanais à su prendre les mesures nécessaires pour éviter le pire.

La vie est restée quasi-normale. Le pays n'a jamais instauré de mesures de confinement et la grande majorité des entreprises restent ouvertes. La fermeture des frontières aux voyageurs internationaux a entraîné un boom du tourisme intérieur, notamment dans les villes de Hualien, Taitung et Kenting. 

La plupart des masques de protection et des mesures de distanciation sociale ont été assouplies depuis les premiers mois de la pandémie. Les masques sont toujours obligatoires dans les transports publics, et de nombreux Taïwanais portent encore des masques sur les trottoirs bondés ou dans des endroits clos comme les centres commerciaux. En dehors de cela, la vie s'est poursuivie quasi normalement à Taïwan. 

Fin juillet et début août, une série de cas suspects ont été détectés à Taïwan après que plusieurs voyageurs en partance pour l'étranger aient été testés positifs au COVID-19 à leur arrivée dans d'autres pays asiatiques. Cependant, la plupart des cas se sont révélés être de faux positifs, et les tests de cas contacts de ces voyageurs n'ont révélé aucun cas de COVID-19 au niveau national. 

Néanmoins, cela a conduit à des avertissements de Chen Shih-chung, le ministre de la santé, pour que Taïwan reste vigilant, ainsi qu'à des pénuries temporaires de masques.

Malgré son succès dans l'éradication de la transmission locale du COVID-19, Taïwan reste exclue de l'Organisation mondiale de la santé. Il est peu probable que cela change, car les États-Unis qui étaient auparavant le plus grand défenseur de la candidature de Taïwan à l'OMS ont entamé le processus de retrait officiel de l'OMS elle-même.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.