FranceInf
Abonné·e de Mediapart

22 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 oct. 2020

Malgré sa proximité avec la Chine Taïwan n’a pas connu de pandémie de COVID-19

Taiwan, a confirmé 515 cas de Covid-19 et seulement sept décès sur une population de 23,7 millions d’habitants. Tout est en grande partie réouvert, et les seuls signes de Covid-19 sont les fréquents contrôles de température et le du port du masque dans le métro.

FranceInf
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À titre de comparaison, les États-Unis, qui comptent environ 330 millions d'habitants, ont enregistré plus de 7,4 millions de cas et près de 212 000 décès.

(Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Template:COVID-19_pandemic_data)

Taiwan a été désigné, avec d'autres pays d'Asie de l'Est et d'Océanie, comme l'un des exemples de réussite face à la lutte contre la pandémie mondiale de COVID-19

Alors que des pays comme la Nouvelle-Zélande et le Vietnam ont connu des épidémies nationales au cours de l'été, depuis le 12 avril aucune transmission locale n’a été enregistrée à Taïwan. Tous les cas COVID-19 positifs enregistrés depuis le 12 avril a été soit importé d'une personne ayant voyagé à l’étranger et ayant été testée positive pendant la quarantaine obligatoire de 14 jours soit d'un groupe à bord d'un navire de la marine revenant d'un voyage.

Les gens se déplacent à l'intérieur du pays pour les vacances, les restaurants, les bars sont ouverts et la plupart des taïwanais travaillent depuis leur bureau.

C'est une réussite remarquable pour Taïwan, qui a enregistré son premier cas de coronavirus le 21 janvier 2020. Alors que les experts internationaux prévoyaient une expansion de l’épidémie à Taiwan du fait de sa proximité avec la Chine, le gouvernement Taïwanais à su prendre les mesures nécessaires pour éviter le pire.

La vie est restée quasi-normale. Le pays n'a jamais instauré de mesures de confinement et la grande majorité des entreprises restent ouvertes. La fermeture des frontières aux voyageurs internationaux a entraîné un boom du tourisme intérieur, notamment dans les villes de Hualien, Taitung et Kenting. 

La plupart des masques de protection et des mesures de distanciation sociale ont été assouplies depuis les premiers mois de la pandémie. Les masques sont toujours obligatoires dans les transports publics, et de nombreux Taïwanais portent encore des masques sur les trottoirs bondés ou dans des endroits clos comme les centres commerciaux. En dehors de cela, la vie s'est poursuivie quasi normalement à Taïwan. 

Fin juillet et début août, une série de cas suspects ont été détectés à Taïwan après que plusieurs voyageurs en partance pour l'étranger aient été testés positifs au COVID-19 à leur arrivée dans d'autres pays asiatiques. Cependant, la plupart des cas se sont révélés être de faux positifs, et les tests de cas contacts de ces voyageurs n'ont révélé aucun cas de COVID-19 au niveau national. 

Néanmoins, cela a conduit à des avertissements de Chen Shih-chung, le ministre de la santé, pour que Taïwan reste vigilant, ainsi qu'à des pénuries temporaires de masques.

Malgré son succès dans l'éradication de la transmission locale du COVID-19, Taïwan reste exclue de l'Organisation mondiale de la santé. Il est peu probable que cela change, car les États-Unis qui étaient auparavant le plus grand défenseur de la candidature de Taïwan à l'OMS ont entamé le processus de retrait officiel de l'OMS elle-même.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le documentaire de retour sur Mediapart
Après quelque 150 projections-débats dans des cinémas partout en France, « Media Crash » est désormais disponible sur Mediapart, avec des bonus. Le film a suscité l’inquiétude des dizaines de milliers de spectateurs qui l’ont déjà vu, face à la mainmise sur l’information de quelques propriétaires milliardaires, aux censures qu’il révèle et à la fin annoncée de la redevance.
par Valentine Oberti et Luc Hermann (Premières lignes)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : le président choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Orange, nouvel exemple de la gouvernance à la française
L’assemblée générale du groupe de télécommunications doit approuver le 19 mai la nomination de Jacques Aschenbroich comme président d’Orange. Choisi par l’Élysée, le président de Valeo ne connaît pas le monde des télécoms. Tout cela au moment où cette industrie est en pleine révolution.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
« Grand remplacement » : un fantasme raciste qui vient de loin
La peur d’un « grand remplacement » des « Blancs chrétiens » est très ancienne en France. Elle a connu une véritable explosion à l’ère coloniale, face à la présence, pourtant quantitavement faible, des travailleurs africains en métropole. Alain Ruscio montre ici que ce fantasme raciste fut un filon politique et un calcul abondamment exploités du XIXe siècle à nos jours.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
L'UE a dépensé plus de 340 millions d’I.A. pour le contrôle des frontières
Comme l'écrit Statewatch depuis 2007 l'UE a dépensé plus de 340 millions pour la recherche sur les technologies de l’Intelligence Artificielle (I.A.) destinée au contrôle des frontières, des demandeurs d’asile, de l’immigration, alors que la proposition de loi en la matière actuellement en discussion ne fournit pas les sauvegardes contre les emplois dommageables de ces technologies.
par salvatore palidda
Billet de blog
Le radeau de la Méduse ou le naufrage du vieux monde
[Rediffusion] Les connivences du pouvoir politique et financier aux affaires du vieux monde témoignent chaque jour de leur mépris pour les populations et la démocratie. Partout la nostalgie impérialiste de la domination s'impose comme sauvetage de la mondialisation sauvage. Ne laissons pas le saccage et la peur nous plonger en eaux troubles et relisons plutôt Le radeau de la Méduse du génial Géricault.
par jean noviel
Billet de blog
La Méditerranée pour tombeau, pièce journalistique n°1
Changer la compréhension du monde par le partage d’enquêtes sur le terrain. À La Commune CDN d'Aubervilliers, la pièce d'actualité n°17 est aussi la pièce journalistique n°1. Etienne Huver et Jean-Baptiste Renaud ont enquêté sur la route migratoire la plus dangereuse du monde. À l’heure de la solidarité ukrainienne, la Méditerranée n’en finit pas de tuer et nous regardons ailleurs.
par guillaume lasserre