Lifting mammaire à Paris : modalités, techniques et résultats

Au fil du temps, les seins ont une tendance à l’affaissement : il s’agit de la ptôse mammaire. Ce phénomène naturel peut être accentué par plusieurs facteurs, tels qu’une modification de poids, une grossesse ou encore un allaitement.

Afin de redéfinir le galbe des seins, il existe une intervention chirurgicale : le lifting mammaire.

Le positionnement du sein est considéré comme imparfait dès lors que ces distances sont dépassées. 

Comment se déroule l’intervention ? Avec ou sans implants ? Quels sont les résultats ? Le point sur les modalités du lifting des seins.

Qu’est-ce que la ptôse mammaire ?

 La ptôse mammaire correspond à l’affaissement de la poitrine : la peau des seins a tendance à perdre en élasticité, et le tissu mammaire glisse vers le bas. Le tissu mammaire ainsi replié vient recouvrir le sillon sous-mammaire. La poitrine perd de son galbe, et les seins sont moins rebondis. On estime que l’emplacement idéal du sein dépend majoritairement de la position de son mamelon. Ainsi, les distances « idéales » du mamelon devraient se situer à 18 cm du manubrium (l’os du thorax) et à 6 cm du pli sous-mammaire.

Quels facteurs favorisent la ptôse mammaire ? 

L’âge est le facteur principal d’affaissement de la poitrine. Cependant, plusieurs causes peuvent aggraver le phénomène. L’affaissement de la poitrine peut être amplifié à la suite d’une grossesse, d’un allaitement, d’une hypertrophie glandulaire, ou encore d’une perte importante de poids. 

lifting-mammaire-paris

 

Lifting mammaire : les techniques opératoires 

Le lifting mammaire, ou mastopexie, permet de redonner à la poitrine ses courbes harmonieuses. Afin de choisir la meilleure technique possible pour chaque patiente, des consultations préopératoires sont nécessaires auprès d’un chirurgien esthétique spécialiste.

Une mammographie est généralement demandée avant toute intervention mammaire.

La correction de la ptôse mammaire — modalités et résultats 

Deux méthodes peuvent être envisagées afin d’obtenir des résultats durables : 

Le lifting mammaire sans prothèse

Il est possible de choisir un lifting mammaire sans pour autant recourir à la pose d’implants. Certaines femmes ne souhaitent pas modifier le volume de leur poitrine, et la taille du bonnet est suffisante pour être conservée. La chirurgie vise alors à corriger uniquement le relâchement des tissus cutanés. Le nouvel emplacement de l’aréole du sein est défini en amont de l’intervention par le chirurgien. La peau du sein est retendue, et on élimine l’excès de peau. Le chirurgien procède ensuite aux sutures selon trois incisions : 

  • une incision périaréolaire (autour du mamelon) ;
  • une incision verticale jusqu’au sillon sous-mammaire ;
  • une incision dans le sillon sous-mammaire.

 Cette technique ne nécessite pas de suivi médical particulier. 

Le lifting mammaire avec prothèse

Lorsque l’affaissement des seins s’accompagne d’une perte de volume (après une perte de poids, un allaitement, ou des grossesses successives), le lifting mammaire peut être combiné à une pose d’implants mammaires. Ces deux procédures permettent de redonner un galbe arrondi et un volume satisfaisant à la poitrine. La taille et l’emplacement des futurs implants sont à discuter avec le chirurgien avant l’intervention, lors de la consultation préopératoire. Les cicatrices sont les mêmes que pour la technique du lifting mammaire sans implant. 

Les deux techniques opératoires sont réalisées sous anesthésie générale. Aussi, une consultation auprès d’un anesthésiste est obligatoire, quelques jours avec l’intervention. 

Les suites postopératoires d’un lifting mammaire

Le suivi postopératoire après une chirurgie de lifting mammaire comprend : 

  • le port d’un soutien-gorge de contention pendant 1 mois (on déconseille les soutiens-gorge à armatures métalliques) ;
  • des massages des cicatrices pour assouplir les tissus cutanés, et améliorer la cicatrisation (à pratiquer de façon régulière à l’aide de crèmes prescrites par votre chirurgien) ;
  • une protection solaire optimale : l’exposition au soleil est fortement déconseillée, surtout lorsque les cicatrices sont encore roses ;
  • la prise d’un traitement anti-inflammatoire en cas de douleurs dans les jours qui suivent l’intervention. 

Le port de charges lourdes et les activités sportives sont à éviter dans les suites d’une chirurgie pour lifting mammaire. 

Une consultation postopératoire auprès du chirurgien est généralement prévue par l’équipe médicale. Un suivi médical annuel peut être envisagé en cas de pose d’implants mammaires.  

Lifting mammaire : avant/après 

Les résultats du lifting mammaire sont immédiats. Les seins retrouvent un galbe harmonieux et naturel après 1 à 2 mois. Il est tout à fait courant qu’un œdème se forme après l’intervention. Il se résorbe naturellement après deux semaines environ.

Les cicatrices laissées par le lifting mammaire sont très discrètes et s’estompent progressivement avec les années, lorsque les sutures chirurgicales sont réalisées par un chirurgien esthétique spécialisé. 

Tarification de l’opération de lifting mammaire 

Le prix d’une opération de lifting mammaire à Paris peut varier en fonction de la technique retenue. Cette intervention est généralement facturée entre 3 500 et 6 500 euros par les chirurgiens esthétiques.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.