COLOSSE

Colosse, seizième livraison.

XVI

 

  

Plus tard, les eaux se retirent. Ici et là, à perte de vue, des queues se reforment.

 

 

Un atome d’oxygène

Plus une seule goutte.

L’homme de rien

Il nous reste un peu de boue…

Un atome d’hydrogène

Ça suffirait ?

La femme de peu

Pour quoi faire ?

Les neutrinos

On n’aurait pas besoin d’entrer dans les détails.

Ce qui reste d’un homme à tout faire

Recommencer ?

Une brique

Oh ! Juste remettre un semblant d’ordre.

Une corde

De l’ordre, mais dans quoi ?

La famille-souche

Un branle-bas pareil !

Le glaneur famélique

Autrefois au moins… 

Sa moitié

Le paysage ? 

Un trognon de chou

Mais maintenant…

Écorces et épluchures

Avec tous ces glissements de terrain…

Une canine

Plus rien qui tienne. 

Deux côtes flottantes

Et un de ces vents ! 

Trois vertèbres caudales

À pas mettre un chien dehors. 

Le laboureur embourbé

Un nez encore moins.

Le chœur des corps simples

On pourrait quand même essayer.

Le nord magnétique

Essayer quoi ?

Le groupe des métaux pauvres

Commencer par là.

Celui des métalloïdes

Par ça ?

Le tellure

Un vulgaire appendice ?

Les terres rares

Vaudrait pas mieux les postérieurs ?

Un ver de terre

Les quoi ?

Une bête de somme

Les pattes arrière.

Les non-métaux

Pourquoi pas le poing ? Ou le pouce opposable ?

Les gaz nobles

Ou par la tête ?

Une dizaine d’hommes de bras

Là où ça pourrit…

La classe des bivalves

Par le fondement alors ! 

La classe des gastéropodes

Par l’estomac !

L’embranchement des mollusques

Et si on récapitulait ?

L’axolotl

Le bilan, déjà ?

Un unicellulaire

Un peu prématuré, non ?

Les cellules filles

C’est le moins qu’on puisse dire…

Leurs descendantes

Regardez donc un peu cette trogne !

Une veine fossilifère affleurant des profondeurs

Ces moignons !

L’aîné des chordés

Une forme, ça ?

Les fossiles du schiste

Cette poignée de vase ?

Ceux de l’ambre

Un avorton, oui.

Un mastodonte saisi par le gel

Embryon ?

Le travertin à empreintes

Même pas.

Pinus nigra

Juste un tourbillon.

Populus alba

Une espèce de fétu hélicoïdal. 

Cornus sanguinea

Un simple brin.

Les foraminifères

C’est déjà ça.

L’aurore aux doigts de rose

Écoutez voir…

Les alizés

A T C G.

El Niño

On dirait qu’il parle… 

La Niña

Dans quelle langue ?

Les premières pluies

Qu’il va réagir… 

Les contre-alizés

Faut le dire vite.

L’œil du cyclone

On dirait même qu’il va se mouvoir…

La queue de mousson

Jamais rien vu de plus fuyant !

Un orage de chaleur

De moins éclairant ! 

Les cristaux

Lapidaire !

L’autan

Attendez voir…

L’harmattan

G C T A.

Le quartz octaédrique

Ce serait son nom ?

Le rhombododécaèdre

Mais dans quel ordre ?

Le trapézoèdre hexagonal

Ça ne tient pas debout !

Une larve d’abeille

Du charabia apériodique…

Les cirières

Taillée à la serpe, votre formule. 

Les nourricières

Faudrait une série plus méthodique, organisée, efficiente.

Les ventileuses

De l’enchaînement, et du solide.

Les arachnides

Ou bien tout bonnement plus de matière ?

Les neurones

Vous voulez dire : davantage d’étoffe ?

Les peptides

Habiller l’armature, quoi…

Les neuropeptides

Multiplier les polymères…

La cellulose et l’amidon

Doubler les défenses…

Les anticorps

Monter en graine !

La chlorophylle

Démesurer ! 

Une omoplate

Mais avec quoi ?

Les vents solaires

Avec le temps.

Le lit du Don

Les sédiments.

Le lit du Nil

Les bandes sableuses. 

Le lit de l’Orb

Les limoneuses. 

Le lit de l’Oti

Les gravillons. 

Le lit du Tage

Et les argiles.

Le cours inférieur du Danube

Tous les alluvions, diluvions et colluvions, à toutes les échelles granulométriques.

Sa source

Un aperçu ?

L’argile blanche

Al2Si2O5(OH)4

L’argile verte

K(Mg,Fe)(Fe,Al)[Si4O10](OH)2

La vermiculite

(Mg,Ca)0,7(Mg,Fe,Al)6(Al,Si)8O22(OH)4.8H2O  

Le delta

Ça vous a déjà quand même plus d’allure… 

Les primevères

Et ça se relèverait comme ça, de soi-même ? 

Une saxifrage

Sans même un petit coup de pouce ?

Une Belle-d’un-jour

Aucun élan ? Une impulsion ?…

Le volubilis

Rien qu’un ressort…

Les riverains du Méandre

Bon. 

Ceux du Tigre et de l’Euphrate

Et on commencerait où ?

Le 38e parallèle nord

Où ça a pris fin.

Le 39e

Ici même alors.

Les 40e rugissants

N’importe où.

Le chœur des méridiens

À l’intersection de n’importe quelle ligne imaginaire.

La Grande Ourse

Et d’un point quelconque du temps.

Le pulsar du Crabe

À n’importe quel moment de cette queue où nous sommes.

Une supergéante rouge

Maintenant ?

L’aurore aux doigts de rose

Pourquoi pas ?

Les butineuses

Avec tous ces éboulis, nous avons bien de quoi déclarer l’an Un de la croûte terrestre.

Les fleurs mellifères

De la biosphère.

Le chœur des corps composés

Enfin !

Trisulfure d’arsenic

Pas trop tôt !

Arséniure de nickel

Depuis le temps qu’on l’attendait... 

Dioxyde de carbone

On serait donc sur la bonne voie ?

Carbonate d’argent

Le préfixe des préfixes…

Chlorure de sodium

L’émergence…

H2O

La résurgence !

L’hydre brune

C’est pourtant vrai… 

Le poulpe commun

On dirait bien que ça se soulève.

Le Gulf Stream

On jurerait même que ça recommence à battre.

Un stratocumulus

Et sans frein que ça circule.

Un cumulonimbus

Et comme ça vient que ça s’enchaîne.

Le Grand Rift

Écoutez-moi ça ! 

Le Khunyang Chhish

Ces surrections en cascade ! L’odyssée métamorphique ! L’archéen, le cambrien explosif ! Et les cataractes diluviennes ! Les chaos jusque sur les terrasses alluviales, l’ordovicien, le dévonien supérieur ! Et le trias ! Les avalanches ! Les zones de subduction ! Le crétacé, le pliocène, le pléistocène inférieur ! L’anthropocène !

Le Namcha Barwa

Pas plus tôt sur pied que six pieds sous terre… mais toujours debout !

Le Kangchenjunga

Jugez par vous-mêmes !

Le Gangkhar Puensum

À perte de vue des cordillères et des alignements de mégalithes !

Le Mamostong Kangri

Recouverts de titanesques tumulus !

Le Klioutchevskoï

Sans compter les léviathans pyramidaux. 

Le Hvannadalshnjúkur

Les nécropoles entassées les unes sur les autres.

Deux ou trois quarks

Tous ces gisements infinis…

Le chœur des plaques tectoniques

Vous nous enterrerez tous ! 

Les ondes gravitationnelles

Et ça ne fait que commencer.

Le rayonnement fossile

Pas les tombeaux qui manquent…

Une comète

Des tombereaux de matériaux à transporter ailleurs.

Sa chevelure

À façonner autrement. 

La queue

Amplement de quoi alimenter la fiction, la maintenir à flot jusqu’à la fin.

Le chœur des naines noires

Jusqu’à extinction des forces.

Les travailleurs de la mer

On en verra donc jamais le bout ? 

Le chœur des foreurs

Tout le monde sait ça.  

Les ouvriers du sel

On le savait depuis le début…

Ceux du fer

Depuis quand ?

Ceux du bronze

Le premier coup.

Un filon carbonifère

À savoir ?

Le chœur des diamantaires

Qu’une fois lancée... 

Leur descendants

Quoi ?

Un fils d’Axel

Une fois lâchée…

Un fils d’Enid

La finitude ?

Une fille d’Edna

Impossible de la faire taire.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.