Francois Bizet
Auteur, chercheur
Abonné·e de Mediapart

24 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 juil. 2020

Francois Bizet
Auteur, chercheur
Abonné·e de Mediapart

COLOSSE

Colosse, vingt-troisième et avant-dernière livraison.

Francois Bizet
Auteur, chercheur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

XXIII

En aval : le dernier-né des grands barrages du Tigre. C’est un ouvrage d’importance, un mur capable de retenir et de maîtriser, sur cent-trente kilomètres — jusqu’ici donc et en amont —, l’énergie de dix milliards de mètres cubes d’eau douce, pour une puissance, à terme, de plus de mille mégawatts. La vallée sera définitivement engloutie. Aussi loin dans le temps qu’on remonte, des Ottomans aux Ayyubides, aux Artukides, Seldjoukides et Omeyyades, Abbassides et Byzantins, les Romains, les Perses, les Mèdes et autres Assyriens, Urartiens et Hourrites, et jusqu’aux tout premiers laboureurs du val, aux troglodytes sans écriture qui percèrent la falaise, les lieux ont toujours été occupés. On disait d’ailleurs notre ville au carrefour de toutes les routes du Colosse, qu’elle approvisionnait sans discontinuer des fruits de ses jardins. Aujourd’hui, même la fontaine semble sur le qui-vive. Alors qu’en contrebas les échos de l’inauguration s’atténuent, chacun à sa fenêtre suit des yeux la progression du lac artificiel. Personne n’aurait imaginé qu’elle fût aussi rapide. C’est une croissance plane, aveugle, exponentielle comme celle des nénuphars, qu’autrefois on appelait aussi nymphéas, ou encore lys d’étang. Le bruit monte de ruelle en ruelle, il parle d’un compte à rebours. Les premiers à fuir sont les habitants des rives, puis à mesure qu’elles se redessinent, ceux des quartiers supérieurs et de la citadelle. Au moment où les eaux sont sur le point d’atteindre le cimetière, ce qui restait d’espoir qu’elles refluent miraculeusement, se dérobe. Elif alors déterre son père. Ilias déterre sa mère. Areg et Nane exhument la dépouille de leur fils pour la replacer en lieu sûr. En moins d’une semaine, les quatre piles du vieux pont sont submergées, et avec elles les pâtures, les mûriers, les terrasses, les minarets, et les belvédères où l’on venait de partout se recueillir. Il n’y a pas jusqu’aux hauteurs de la ville qui ne soient menacées. Tout y est désert, comme absorbé, à l’image de cette vieillarde entrevue au fond d’une impasse. Elle se balance en mâchonnant un brin de paille arraché à son tabouret. On la dirait indifférente à la rumeur de l’eau. Plus loin, aux pieds de la façade calcaire, les dernières marches conduisent à un habitat moins dense, ombragé de figuiers de Barbarie. Qui sait à quel niveau du colombier il est prévu que s’arrête l’envahissement ? Déjà l’eau clapote dans les étages. Elle s’infiltre. La voilà qui recouvre la terre battue, qui fait vaciller les reliefs abandonnés sur la table, elle aura bientôt atteint le trou de la fenêtre et dans moins d’un instant — le temps d’un éclair —, j’aurai tout oublié de ce que j’ai cru voir.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Violences sexistes et numérique : ça ne streame pas rond
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal
Construire des logements vite et pas cher : l’immense défi marseillais
Le premier Conseil national de la refondation (CNR) délocalisé et dédié au logement s’est tenu à Marseille. La deuxième ville de France, où les prix s’envolent avec une gentrification accélérée de certains quartiers, compte aussi une trentaine de bidonvilles. Le chantier du logement digne reste immense.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Paris 2024 : cérémonie d’ouverture entre amis
Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.
par Sarah Brethes et Antton Rouget
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Violences sexuelles : ce que révèle l’enquête, classée sans suite, visant le chanteur de No One Is Innocent
Mediapart a consulté la procédure judiciaire visant Marc Gulbenkian, figure du rock français, accusé d’agression sexuelle par l’une de ses proches. Alors que la plainte a été classée le 2 novembre, l’avocate de la victime, qui s’appuie sur un enregistrement versé au dossier, dénonce une « hérésie » et annonce un recours.
par Donatien Huet
Journal — Afrique(s)
En Centrafrique, le groupe Wagner étend son emprise sur le secteur du diamant
Des individus liés à la société militaire privée russe ont créé un bureau d’export de diamants en 2019. Officiellement, son volume d’activité est très modeste. Officieusement, plusieurs acteurs du secteur décrivent un système de prédation qui s’étend.
par Justine Brabant et European Investigative Collaborations (EIC)

La sélection du Club

Billet de blog
Merci pour ceux qui ont faim
Aujourd'hui, samedi, je me rends au centre commercial pour quelques courses. Il est dix heures, et celui-ci est déjà plein de monde : des jeunes gens surtout, des filles entrant, sortant des boutiques de mode, quelques-unes les bras chargés de sacs.
par cléa latert
Billet de blog
Y-a-t 'il encore un cran à la ceinture ?
Elle vide le contenu de son sac sur toute la longueur du tapis roulant de la caisse, réfléchit, trie ses achats, en fait quatre parties bien séparées, un petit tas de denrées alimentaires, un livre, un vêtement. Elle montre un billet de 20 euros à la caissière et lui parle. « Tiens » me dis-je, elle a bien compris la leçon du Maître : « Finie l'abondance ».
par dave.tonio
Billet de blog
« Je vous écris pour témoigner de ma peine de prison qui n'en finit pas »
Rentré en prison à 18 ans pour de la « délinquance de quartier », Bryan a 27 ans lorsqu’il écrit à l’Observatoire International des Prisons (OIP). Entre les deux, c’est un implacable engrenage qui s’est mis en place qu’il nous décrit dans sa lettre.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
Péripéties ferroviaires en territoire enclavé
Destination France Déchéance, ou Manifeste sur un service public en érosion. Il s'agit dans ce court billet de faire un parallèle entre le discours de la Région Occitanie, celui de vouloir désenclaver des territoires ruraux, comme le Gers, et la réalité que vivent, voire subissent, les usagers du réseau ferroviaire au quotidien.
par camilleromeo28