Allez gorilles !

"Capot ouvert"… l’expression définit pas mal de destins individuels se terminant hélas en burn out définitif. C’est notamment le lot du monde du travail, lequel finit mal en général.

Rien ne permet, a priori, d’identifier un sport  au monde du travail. Sauf aujourd’hui, date de la plus mémorable raclée qu’aient connue "nos-petits-bleus" rogercouderciens en combi débardeur-short-tongs à crampons, dans ce qu’il est convenu d’appeler -ou alors gare à l’iconoclastie!- le Temple du Rrrruggeûbi.

Ce qu’il s’est passé aujourd’hui, même Denys Laboutière l’avait prédit. Pas sûr que mon meilleur pote lyonnais sur Mediapart ait déjà entendu parler du LOU -ni même du PSG, pour rester dans les sigles qui font le sel de notre quotidien. Mais sur le fond (vraiment touché pour le coup… et l’optimiste qu’il est par nature constatera qu’ON ne peut plus que remonter) l’affaire est grave, Général Laporte !*

Jusque là ça va, Denys ?

Tu vas comprendre ma résolution récente de faire court -enfin, t’as plutôt intérêt, ou je ne te connais plus. C’est valable en tous domaines de notre construction sociétale formidable : tu percutes, tu poses, tu laisses, tu attends le nez dans le gazon qu’un binôme-trinôme-quadrinôme, etc… prenne la relève, et ainsi de suite ad libitum… sauf que parfois tu restes là comme une brêle chevrotante, la lumière coupée à tous les étages. Mais l’Angleterre du moment, thatcherienne en diable, adore ça et applaudit unanimement ces sacrifices en série.

La perfide Albion a compris que c’est totalement macroniste comme concept. Sauf que Jupi ne compte plus que sur Doudou pour relever le défi. Ce qui en dit long sur sa vulnérabilité. Profitons-en sans tarder, l’acte XIV comme Louis (Picamoles) est en préparation.

Genre 45.000 manifestants, histoire d’adopter un profil qui se tient dans l’exponentialité…

Tout le monde s’en fout, mais ce qui précède n’est qu’un prétexte pour faire un 22ème billet… merci de votre attention.

*https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Laporte

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.