Des bouchers politiques

"Le mouvement des Gilets jaunes n’a plus de débouché politique…" ... si celà n’est pas de l’info en nos temps bénis-oui-oui qu’est-ce donc, dans notre ordinaire de bouchés à l’émeri désespérément a-politiques ?

E-Mac le Startupper en chef a fermé son clapet et serré les miches le temps d’un CDD non renouvelable, pour un jeune travailleur non renouvelé. C’est-à-dire non recyclé (il y en a), non solvable dans le scato-libéralisme ambiant, dont les effluves nauséabonds ne semblent guère nous indisposer, électoralement parlant. Et ce blanc-bec se refait une santé, les dix doigts dans les deux cavités de son pif unique !

Demain matin, nous apprendrons que l’acte XXVII romain (en chiffres arabes : 27) a fait un flop, et que le mouvement s’essouffle, édit 26 (XXVI). N’y étant pas aujourd’hui, la thérapie passe par l’écriture. Malgré un vœu de silence monacal… formulé au grand soir du joli muguet, pour un dérapage individuel ridiculement anodin en comparaison d’une grande fumisterie étatique dont nous ne parlons même plus!

Les chiffres du chômage (éternellement voués à cette appellation, débile par essence) ont pris le relais. Ils sont bons!! Vous le croyez, ça? Pourtant nos enfants, pas vraiment. Ce sont eux qui permettent cet embouchage de trompettes (de-la-mort?), par leur constante capacité à se bouger le fondement pour simplement s’en sortir. Ou juste survivre…

D’érudits sociologues, sinon économistes versaillais (pour le contraire qui décoiffe voyez Vingtras, ça débouche bien les synapses) nous gavent de leurs prédictions à minuscule terme, pendant que l’illibéralisme patine en toutes ses acceptions possibles, dont pas mal de branchées façon dernier-salon-où-l’on-cause.

On fait quoi ? on théorise à s’en péter la rhétorique marxiste (fondamentalement, la base de tout raisonnement) , ou on embraye sur le seul salut possible en ce demi-siècle d’endormissement pénard  ? Camarades anarcho-communistes, le giallocentré d'aujourd'hui n’a rien à voir avec le petit jaune timoré de nos vertes années. Peut-être serait-il temps de voir la couleur de nos billes, dans ce magma macmanusien…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.