Le couturier d’Eugénie est mort

Vraiment rien contre "Kaiser Karl", qui n’avait rien contre moi à ce qu’on m’a dit. Mais s’il est authentiquement le grand bonhomme que décrivent celles et ceux qui l’ont côtoyé, est-il utile de ressasser à longueur de colonnes… qu’on le connaissait mal ?!!

Bien d’autres génie.e.s (bah quoi?) souhaitant rester méconnu.e.s frémissent à cette perspective indépendante de leur volonté. La méconnaissance de l’individu.e par ses contemporain.e.s étant de nos jours un sport de haute voltige, où il est nécessaire d’avoir acquis de longue date quelques compétences.   

Les thuriféraires compulsi.f.ve.s (néologisme inclusif appris d’une apprentie de l’écriture) de Monsieur Lagerfeld se comptent soudain aussi nombreuses et nombreux que les non-lectrices et non-lecteurs de ce blog. Il méritait assurément mieux que l’attention de la presse pipole, mais il eût détesté que la presse lambda s’emparât à gros sabots joints de sa disparition…

Lui qui n’avait que faire des opinions de la populace, selon ses propres dires.

Merci à l’Huma d’un autre son de cowbell, et prière à Médiapart de me remercier pour ce traitement exhaustif d’un sujet qui ne branchait pas trop la rédac.

https://www.humanite.fr/disparition-haute-couture-et-lunettes-noires-668220

plus un complément élémentaire goûteux...

https://blogs.mediapart.fr/denys-laboutiere/blog/190219/les-medias-traditionnels-nont-rien-compris-aux-gilets-jaunes

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.