Une splendide gollnischerie

J'ai titillé ce matin Bruno G sur son blog. Il avait osé rapprocher les meurtres de Merah et l'argent qu'aurait coûté à la France son éducation, tout en se plantant comiquement dans l'utilisation d'une citation de Chateaubriand.

J'ai titillé ce matin Bruno G sur son blog. Il avait osé rapprocher les meurtres de Merah et l'argent qu'aurait coûté à la France son éducation, tout en se plantant comiquement dans l'utilisation d'une citation de Chateaubriand.

 

 

On peut trouver ma prose ici : http://www.delpla.org/article.php?id_article=199

 

Mais non là (dans les commentaires du blog du délinquant) : http://www.gollnisch.com/2012/03/31/bruno-gollnisch-affaire-merah-la-question-qui-nest-pas-posee/ . Du moins à l'heure qu'il est. Monsieur le Professeur serait-il en train de soupeser savamment les mérites et les inconvénients d'une censure ?

 

9 comments 1 ping

  1. Edith

    31 mars 2012 à 20 h 40 min (UTC 1)

    Répondre

    La lecture de vos articles est toujours un moment très réconfortant. Cela soulage l’esprit de lire des textes pensés, intelligents, soutenus par une vision du monde calme, forte, juste.

  2. thomas

    31 mars 2012 à 21 h 24 min (UTC 1)

    Répondre

    Bravo, tout est dit, avec une clarté et une retenue dont je suis bien incapable!

  3. papi (ex-villiériste)

    31 mars 2012 à 21 h 36 min (UTC 1)

    Répondre

    Votre billet est frappé du bon sens, et, il exprime avec humanisme, rigueur et talent ce qu’il aurait fallu faire depuis longtemps. Les relations franco algériennes sont viciées depuis le début. L’Indépendance de ce pays aurait dû représenter le point de départ d’une nouvelle ère marquée par le respect mutuel entre les 2 nations, et, bien sûr une révision profonde de notre Code de la Nationalité. Le Général de Gaulle s’est bien gardé de le faire, et ses suuccesseurs pas davantage.
    Bravo monsieur GOLLNISCH, votre analyse de la situation et votre courage vous font honneur.
    Bien cordialement.

  4. paillet

    31 mars 2012 à 22 h 33 min (UTC 1)

    Répondre

    Quel dommage qu’il n’y ai dans notre beau pays de France pas plus de gens qui parle comme vous,c’est à dire qui
    parle vrai et de façon objective tout parti politique mis à part.
    Je pense qu’une grande partie des Français pense comme vous,mais voilà comme vous dites aussi (politiquement correct,pensée unique ect…)Je dirais dictature de la pensée aussi.
    Mais encore une bravo Mr Gollnisch.

  5. Fabrice

    31 mars 2012 à 23 h 34 min (UTC 1)

    Répondre

    Bravo Monsieur Gollnisch pour ces paroles pleines de bon sens.

  6. Maxime

    1 avril 2012 à 2 h 49 min (UTC 1)

    Répondre

    excellente démonstration de vérité

  7. vendeville

    1 avril 2012 à 5 h 54 min (UTC 1)

    Répondre

    Exellent !

    Bravo , Monsieur Gollnisch !
    meilleurs sentiments
    Jean francois Vendeville

  8. François Delpla

    1 avril 2012 à 6 h 45 min (UTC 1)

    Répondre

    Votre commentaire est en attente de validation.

  9. Valérie Laupies

    1 avril 2012 à 7 h 13 min (UTC 1)

    Répondre

    Décidément Bruno écrit d’une façon remarquable car le juste, le vrai, le pur éclate à la lecture de ce texte. Merci Bruno.

  10. Kornprobst Bernadette

    1 avril 2012 à 8 h 08 min (UTC 1)

    Répondre

    C’est parfait de vérité et de justesse . Merci

 

NB : à l'heure où j'ai posté il n'y avait encore aucun commentaire. Bruno ou son nègre (sauf son respect !) est donc arrivé après 6h 45, et a validé d'un coup les enthousiasmes et autres redondances.

 

 

SANS " COMMENT TAIRE ? " !!!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.