Carles Puigdemont : son arrestation gratifie la gauche séparatiste

Carles Puigdemont est plus utile derrière les barreaux que calfeutré dans sa villa de Waterloo en Belgique. Avec les deniers de l’appareil séparatiste et en jouant le trouble fête lors de chaque tentative d’équilibrage des forces au sein de la constellation sécessionniste

La police italienne a arrêté jeudi soir l'ancien président Carles Puigdemont sur l'île de Sardaigne. Puigdemont a fui la justice espagnole en novembre 2017, après l'ouverture du dossier pour l'organisation de la tentative de coup d'État et la brève déclaration d'indépendance qui a suivi en octobre 2017.

Puigdemont a été arrêté en vertu d'un mandat d'arrêt international émis par le juge Pablo Llarena, qui enquête sur l'affaire. L'ancien président s'était rendu sur l'île italienne dans l'intention de participer à un festival folklorique. 

L'arrestation aurait eu lieu à l'aéroport même d'Alghero. L'ancien président a été arrêté par des policiers en civil dès sa descente de l'avion dans lequel il s'était rendu sur l'île italienne. 

La forte activité à Genève cet été autour de Marta Rovira, secrétaire générale d'Esquerra Republicana de Catalunya ERC ; la marginalisation de l'entourage de Carles Puigdemont à la table de dialogue de mercredi dernier à Barcelone et les divisions croissantes au sein de l'appareil séparatiste depuis le 14 février, qui ont culminé par des violences internes lors de la dernière Diada et par le fait que Jordi Cuixart a été hué et traité de traître lors du principal cortège de la Via Laetena, le 11 septembre dernier, font penser que Carles Puigdemont est tombé dans un piège et a été dénoncé par la constellation ERC.
Aussi la forte activité séparatiste de l’été dans les Pyrénées Orientales (PO) relevait probablement plus de la diversion que d’une réelle planification d’emploi. 

Carles Puigdemont est plus utile derrière les barreaux que calfeutré dans sa villa de Waterloo en Belgique. Sur le dos des deniers de l’appareil séparatiste et jouant le trouble fête lors de chaque tentative d’équilibrage des forces au sein de la constellation sécessionniste. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.