Entretien avec Ahmed Seif el Islam : "la politique stupide du CSFA nous aide à remobiliser le peuple !"

http://egyptesolidarite.wordpress.com/2011/12/28/entretien-avec-ahmed-seif-el-islam/

Alaa Abdel Fattah, blogueur, activiste révolutionnaire, vient d’être libéré – en attente de son jugement – ainsi que la plupart des prisonniers politiques arrêtés suite au massacre de Maspero du 9 octobre, au pied de la tour de radio et télévision d’Etat du Caire. L’armée égyptienne est toujours accusée d’avoir tué 27 manifestants, la plupart coptes, protestant contre la destruction d’une église près d’Assouan. Alaa Abdel Fattah, descendu dans la rue après l’annonce du massacre avait été arrêté le 30 octobre et accusé d’incitation « à manifester, à la violence, d’agression contre des membres de l’armée, de destruction de biens, et de vol d’armes » par un tribunal militaire.

Son père Ahmed Seif el Islam, fondateur et directeur du centre Hicham Moubarak pour les droits de l’homme, connait bien la prison où le régime de Moubarak l’a déjà enfermé et torturé 5 ans. Le 7 décembre, alors qu’Alaa était encore détenu, il nous a reçu dans une clinique, en famille, en présence de sa femme, Leila, qui a mis fin à sa grève de la faim, sa fille, Mona, et la femme d’Alaa, Manal, qui a mis au monde un fils, Khaled, en souvenir de Khaled Said, torturé et assassiné par la police d’Alexandrie, à l’origine du mouvement révolutionnaire égyptien du 25 janvier 2011. Retour sur une bataille qui continue et une première victoire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.