Blog suivi par 89 abonnés

Le blog de François Serrano

  • Terminer en beauté: un plaidoyer pour l’interruption volontaire de vieillesse

    Par | 46 commentaires | 21 recommandés
    «Presque tout le monde veut vivre le plus longtemps possible et même avec des couches-culottes. Moi, rien que l’idée me paraît horrible et dégoutante ! J’invoque le droit de n’avoir envie ni de prothèses ni de couches-culottes. C’est avant tout cela que je partirai.»
  • De la décence ordinaire selon Orwell

    Par | 32 commentaires | 61 recommandés
    book-447-image-cover
    Le très subtil et plaisant essai «De la décence ordinaire» du philosophe Bruce Bégout permet de mieux cerner tout le sens et la portée de cette expression de "common decency" qui revient si régulièrement dans les textes de George Orwell, notamment à partir de son enquête sur la condition ouvrière britannique "Le quai de Wigan" de 1936.
  • Le Précariat : une nouvelle conscience de classe est née

    Par | 2 recommandés
    precariat
    Est précaire, étymologiquement, ce qui est obtenu par la prière, par la nécessité d’implorer pour obtenir de l’aide. Le précariat – un nouveau terme formé à partir de « prolétariat » et de « précarité » - consiste en cette classe en croissance constante composée de millions de travailleurs précaires...
  • "Le nouvel esprit du capitalisme" de Boltanski : une escroquerie financée par HEC

    Par | 6 commentaires | 1 recommandé
    a13152-1
    Un impressionnant volume de 1000 pages, qui repose sur du vent le plus complet au plan méthodologique. Du vent généreusement financé par HEC, pour produire une pensée prétendument critique qui s'avère aussi insignifiante qu'inoffensive et qui s'illustre surtout comme un parfait et caricatural exemple de littérature sociologique jargonneuse.
  • Taylorisme et management moderne, même combat ?

    Par | 7 commentaires
    image
    Malgré les discours du management contemporain, qui semblent marquer une nette rupture avec le taylorisme et le fordisme, la sociologue Danièle Linhart perçoit en réalité une continuité historique dans les modalités de la mise au travail capitaliste et la nature de la domination qui en résulte avec son lot de souffrance, de perte de sens, d'aliénation.