Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

143 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 août 2021

Covid Allemagne - les dernières mesures sanitaires en espace clos

La chancelière Angela Merkel et les ministres-présidents des 16 Länder ont, lors d'une visioconférence de 4h ce mardi 10 août, concrétisé les mesures de protection contre le Covid, ils les ont même renforcées sur certains points. Ces décisions qui touchent les lieux clos affecteront essentiellement la vie quotidienne de celles et de ceux qui ne sont pas vaccinés.

Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Comme ils en ont eu l'habitude jusqu'à la pause estivale, la chancelière et les ministres-présidents des 16 Länder ont repris le 10 août 2021 leurs visioconférences. Beaucoup penseront que le 10 août, c'est le coeur des vacances. Ce n'est pas le cas en Allemagne qui est un Etat fédéral. Pour un certain nombre de Länder les vacances d'été ont pris fin le week-end dernier. La chancelière et les ministres-présidents ont concrétisé davantage les mesures de protection contre la covid, ils les ont mêmes renforcées sur certains points. Ces décisions qui touchent les lieux clos affecteront essentiellement la vie quotidienne de celles et de ceux qui ne sont pas vaccinés.

Les principales questions:

Je ne suis ni vacciné-e, ni guéri-e, qu'est-ce qui est valable pour moi à l'avenir?

Comment puis-je obtenir un test? 

Pourquoi les tests sont-ils payants?

Je suis vacciné-e ou guéri-e, qu'est-ce qui s'appliquera à moi? 

Dans quel endroit ai-je besoin d'un certificat de test, de vaccination ou de guérison? 

Que je dois craindre si je ne me fais pas vacciner? 

Quel rôle jouera l'incidence à l'avenir?

Je ne suis si vacciné-e, ni guéri-e, qu'est-ce qui est valable pour moi à l'avenir?

Toute personne qui se déplace dans les espaces publics intérieurs ou utilise les transports en commun doit toujours porter un masque (masques FFP2 pour les transports et dans d'autres lieux).  En plus, un test négatif (moins de 48h pour un test PCR et moins de 24h pour un test antigénique) est un prérequis pour se rendre dans un café, restaurant, un cinéma, un théâtre, un salon de coiffure ou une salle de sport à partir du 23 août.
Ce n'est pas tout à fait nouveau : Déjà lors des précédentes vagues de la pandémie, les tests chez le coiffeur, à l'hôtel ou ailleurs étaient une condition préalable - en fonction de la réglementation de chaque Land. 

Comment puis-je obtenir un test?

Comme c'est le cas jusqu'à maintenant dans les centres de test (il y en a à chaque coin de rue en Allemagne) ou dans certaines pharmacies. 

Les tests seront payants à partir du 11 octobre. Si vous voulez aller au cinéma, au café, restaurant ou salle de sport, vous devrez payer le test. 

Le coût risque d'être douloureux : il est peu probable que le prix d'un test antigénique ne soit que de 18 euros - c'est le montant que l'État rembourse actuellement aux centres de test - il faudra compter avec un supplément. Jusqu'ici, l'État prenait en charge les tests tant que tout le monde n'avait pas accès à la vaccination. Maintenant que chacun y a accès, quiconque décide consciemment de ne pas se faire vacciner, devra payer le test. Cette mesure ne s'appliquera pas à ceux qui ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons médicales. En sont exclus également les enfants jusqu'à l'âge de 6 ans ainsi que les élèves qui dans le cadre de la protection scolaire obligatoire sont régulièrement testés. 

Pourquoi les tests sont-ils payants? 

Le fait que les tests deviennent payants est pour l'Etat une incitation subtile à se faire vacciner. "Vous pouvez éviter cette obligation de payer par la vaccination", a déclaré le maire de Berlin Michael Müller (SPD), président de la Conférence des ministres-présidents. Et son collègue bavarois Markus Söder (CSU) d'ajouter : « Tout le monde doit se demander si ce n'est pas la meilleure façon de se faire vacciner". Contexte : Le taux de vaccination stagne autour de 55% et les enquêtes montrent qu'elle ne peut augmenter que dans une mesure limitée, car la moitié des non vaccinés rejettent l'injection. L'objectif, aux plans politique et médical, est de parvenir à 85 pour cent de personnes vaccinées

Je suis vacciné-e ou guéri-e, qu'est-ce qui s'appliquera à moi?

Les personnes vaccinées et guéries n'ont pas besoin de tests. Cependant, vous devez toujours porter un masque dans les espaces publics clos ou dans les transports en commun. Pour entrer dans les établissements publics, il vous suffira toutefois de présenter votre certificat de vaccination ou de guérison à partir 23 août. Les personnes vaccinées ou guéries ne doivent plus être mis en quarantaine si elles ont été en contact avec des personnes infectées.

Dans quel besoin ai-je besoin d'un certificat de test, de vaccination ou de guérison?

- Si vous souhaitez visiter une personne à l'hôpital, dans un Ehpad ou un établissement pour handicapés.

- A l'intérieur des restaurants et des cafés et à la participation à des événements, fêtes ou manifestations, le tout en espace clos.

- Aux offices religieux en espace clos.

- Chez le coiffeur, dans un institut de beauté,

- Pour un séjour à l'hôtel ou dans une maison d'hôtes,

- Pour le sport en espace clos y compris les piscines couvertes.

Mais, cela ne s'applique que si l'incidence dans un district ou une ville a dépassé les 35 pour 100 000 habitants ou si certains indicateurs signalent une aggravation de la situation sanitaire au niveau des infections. Ces mesures sont enclenchées actuellement dans 52 districts et villes d'Allemagne.

Aujourd'hui 11 août, le taux d'incidence est de 25,3 / 100 000 , le nombre de nouveaux cas est de 3 337. 

Que je dois craindre si je ne me fais pas vacciner?

D'abord de tomber malade, peut-être gravement. Les personnes qui ne sont pas vaccinées devront payer elles-mêmes les tests à l'avenir. Par ailleurs, on peut leur reprocher de refuser la responsabilité partagée au niveau de toute la société. Car toute personne vaccinée se protège et protège les autres contre l'infection et la maladie. La vaccination réduit également le risque que le virus forme des mutations chez les personnes malades qui pourraient être plus contagieuses ou brise la protection vaccinale.

Quel rôle jouera l'incidence à l'avenir?

À l'avenir, la situation sanitaire au niveau de l'infection sera également évaluée sur la base de facteurs supplémentaires : Outre l'incidence, sont inclus également le taux de vaccination et le nombre de personnes gravement malades - car les personnes vaccinées ne tombent généralement pas malades ou sinon pas gravement. Le calcul à utiliser reste toutefois ouvert. Le concept est en partie emprunté à la Saxe, qui au printemps dernier a fait dépendre les mesures de protection de l'occupation des lits à ne pas dépasser à savoir 1 300. La discussion sur la question de savoir si d'autres facteurs devraient également être pris en compte en plus de l'incidence remonte à environ un an. 

Autres points

Lors de la conférence, le gouvernement fédéral a également promis de prolonger l'aide pour les entreprises particulièrement touchées par la pandémie. La Thuringe a souligné dans une note protocolaire que les écoles devaient absolument rester ouvertes. Le gouvernement fédéral devrait également financer des filtres à air pour les écoles et les garderies.

Le fait que les mesures en Allemagne touchent exclusivement les espaces clos, y compris les hôtels et les lieux de cultes, et non les terrasses de restaurants et de cafés, montre que parfois, il faut de l'intelligence.   

Sources: 

https://www.zeit.de/politik/deutschland/2021-08/corona-beschluesse-mpk-schnelltests-inzidenz-impfung-innenraeume-faq

https://www.bundesregierung.de/resource/blob/974430/1949532/d3f1da493b643492b6313e8e6ac64966/2021-08-10-mpk-data.pdf?download=1

https://www.spiegel.de/politik/deutschland/corona-ungeimpfte-muessen-ab-oktober-fuer-schnelltests-zahlen-a-b5039f7d-eae0-4dfa-bda1-e3cab6c795f9

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal — Éducation
« On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.