Etre du parti RHDP ou mourir, le régime Ouattara somme ses opposants de choisir!

Pour être en sécurité, selon Sidiki Konaté, Ministre du tourisme politique du gouvernement d’Alassane Dramane Ouattara, il faut absolument désormais que tout homme politique ivoirien d’importance adhère au RHDP. Et c’est l’injonction que l’expert en tourisme politique vient de faire au Président Guillaume Kigbafori Soro !

LE RHDP : GRAND PROMOTEUR DE L’INSÉCURITÉ DE L’OPPOSITION POLITIQUE EN CÔTE D’IVOIRE : les affreuses révélations d’un ventrocrate impénitent !

Pour être en sécurité, selon Sidiki Konaté, Ministre du tourisme politique du gouvernement d’Alassane Dramane Ouattara, il faut absolument désormais que tout homme politique ivoirien d’importance adhère au RHDP. Et c’est l’injonction que l’expert en tourisme politique vient de faire au Président Guillaume Kigbafori Soro !

Quelles sont les conséquences de cette révélation adressée par l’ivoiro-guinéen Sidiki Konaté à son patron d’autrefois, le Leader Generationnel Guillaume Soro ?

1) Désormais, Sidiki Konaté informe tous les Ivoiriens que pour avoir refusé d’adhérer au RHDP d’Alassane Dramane Ouattara, Guillaume Kigbafori Soro est ouvertement menacé d’élimination physique par le régime Ouattara !

2) Désormais, le régime RHDP avertit tous les leaders de l’opposition ivoirienne de la menace de mort qui pèse sur eux pour avoir refusé d’adhérer au RHDP : les présidents Bédié, Gbagbo, Mamadou Koulibaly, entre autres, en savent donc déjà quelque chose

3) Désormais est proclamé le retour au parti unique en Côte-d’Ivoire . Au RHDP, on s’en fiche comme de l’an 40 des lois existantes sur le pluralisme politique, et notamment des articles 1, 2, 3 de la constitution du 8 novembre 2016:
«
ARTICLE 1

L’Etat de Côte d'Ivoire reconnaît les libertés, les droits et devoirs fondamentaux énoncés dans la présente Constitution, et s’engage à prendre des mesures législatives ou réglementaires pour en assurer l'application effective.

ARTICLE 2

La personne humaine est sacrée.
Tous les êtres humains naissent libres et égaux devant la loi. Ils jouissent des droits inaliénables que sont le droit à la vie, à la liberté, à l'épanouissement de leur personnalité et au respect de leur dignité.
Les droits de la personne humaine sont inviolables. Les autorités publiques ont l'obligation d'en assurer le respect, la protection et la promotion.
Toute sanction tendant à la privation de la vie humaine est interdite.

ARTICLE 3

Sont interdits et punis par la loi, l'esclavage, le travail forcé, les traitements inhumains cruels, dégradants et humiliants, la torture physique ou morale, les violences physiques et les mutilations et toutes les formes d'avilissement de l'être humain. »

4) Le dictateur Alassane Dramane Ouattara peut donc désormais :

- Menacer, Faire agresser ou éliminer qui il veut , en toute impunité

- Sortir des armes de guerre lourdes lors de ses visites d’Etat pompeuses, comme ses deux avions de guerre impolis qui se sont crashés à Katiola...

- Contraindre des Ivoiriens à l’exil ou expulser des citoyens à sa guise

- Augmenter la caution de l’élection présidentielle à 100 millions de cfa pour éliminer le maximum d’ivoiriens modestes de la candidature à l’élection présidentielle

-ignorer et se moquer de la limitation des mandats présidentiels mentionnée dans les articles 55 et 183 de la constitution

- endetter les jeunes générations ivoiriennes de 12000 milliards de fcfa en 7 ans...

- Octroyer 80% des marchés publics ivoiriens aux entreprises étrangères et seulement 20% aux entreprises nationales

- Emprisonner à volonté les militants de l’opposition et traquer les militaires non corrompus par son régime

En un mot comme en mille, le régime RHDP d’Alassane Dramane Ouattara ramène donc la Côte d’Ivoire dans une autocratie bête et méchante, que le Président Mamadou Koulibaly a bien saluée avant-hier :
« Alassane Ouattara est un dictateur de la pire espèce ! »
Va-t-il être expulsé vers Azaguié-Agboville pour avoir fait ce constat élémentaire ? Toute vérité, apparemment, n'est plus bonne à dire dans ce pays!

En tous cas, Tout est désormais possible en Côte-d’Ivoire ...

C’est moi-même, Franklin Nyamsi Wa Kamerun qui ai dit !

PS: ventrocrates et ventrolâtres, du RHDP, je vous ordonne à présent de réagir très rapidement sous ce post. Parce que le prochain sera encore plus dévastateur pour vos rêveries de promeneurs tragiques...

sidiki-konate-ventrocrate

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.