Le Chef du Parlement Ivoirien soutient les Députés harcelés par une justice manipulée

Ce Dimanche 13 janvier 2019, après la mobilisation du Bureau de l'Assemblée Nationale, le Chef du Parlement Ivoirien a publiquement apporté son soutien à ses collègues députés harcelés depuis plusieurs semaines, au mépris de la séparation constitutionnelle des pouvoirs, par un Procureur d'Abidjan manifestement soumis aux ordres du gouvernement.

 

Le Président de l'Assemblée Nationale de Côte d'Ivoire, Guillaume Kigbafori Soro, s'est personnellement rendu ce dimanche soir du 13 janvier 2019 aux domiciles respectifs de ses collègues députés Jacques Ehouo ( récemment élu maire PDCI-RDA de la commune du Plateau d'Abidjan) et Alain Lobognon (Député de Fresco).

En effet, les deux députés sont depuis plusieurs jours la cible de pressions énormes et obscures du procureur d'Abidjan, au mépris total de leur immunité pourtant garantie par la loi.

Cette énième violation de la constitution ivoirienne à l'initiative de l'Exécutif n'a pu laisser indifférent le Chef du Parlement Ivoirien. La dérive dictatoriale en cours dans ce pays menace décidément la paix si chèrement acquise par ce grand pays d'Afrique francophone. Guillaume Soro affirme par ce geste, son attachement au respect de la constitution, de l'esprit des institutions ivoiriennes, mais aussi une qualité qui lui est connue de fort longue date: le courage de défendre les plus vulnérables et de s'opposer, en toutes circonstances, à l'injustice.

 

La suite des événements dans les prochaines heures.

 

 

presidentiable-gks

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.