POM POM POOOMMM

Ici Radio Londres ....Un confiné parle aux confinés

ENDIVETTES GRATINEES AU FOUR

Prévoir 50cl soit un demi-litre de lait. 40 g de farine blanche et 50 g de beurre, une feuille de laurier, une pincée de sel et une autre de poivre.

Je fais fondre la moitié du beurre et je délaie la farine dans la fondue obtenue, j'ajoute le lait préalablement chauffé et je mélange le tout. J'ajoute ensuite le poivre, le sel et la feuille de laurier et je laisse cuire le tout pendant vingt minutes à feu doux en remuant et en évitant l'ébullition. J'ajoute le reliquat de beurre en le laissant fondre paisiblement.

Je laisse refroidir puis j'enlève la feuille de laurier. J'ajoute enfin deux à trois cuillerées à soupe d'herbes de Provence et je laisse reposer l'affaire pendant une heure.

En salade, je choisis l'endive de taille normale mais pour la croquer toute crue, je lui préfère l'endivette. Il en est de même quand j'envisage mon plat « Endives au jambon, gratinés au four ».

En un premier temps, je fais cuire les endivettes à la vapeur dans un cuiseur. Je les laisse bien égoutter puis je les fais saisir dans de l'huile d'olive pendant quelques minutes. Parfois, quand une envie subite me prend, et c'est chose fréquente quand je fais la cuisine, je fais rissoler un peu d'ail dans cette même huile pour donner du peps aux endives.

En un second temps, j'enroule chaque endivette dans une tranche de jambon de porc ou de poulet. Au fond d'un plat je dispose ces roulades, côte à côte, avant de les napper généreusement de ma béchamel aux herbes de Provence. Enfin je saupoudre le tout de comté ou d'emmenthal râpé et j'enfourne à 260° sur la position gratin. A l'oeil, quand le fromage a fondu et pris une belle couleur dorée, je sais que l'affaire est dans sac.

La béchamel ainsi parfumée s'éponge avec du pain ou parfume des pommes de terre cuites à l'eau ou à la vapeur.

Messages personnels:

*Les sens giratoires sont désormais à double sens....je répète....Les sens giratoires sont désormais à double sens.

*La vérité monte par l'escalier et les fake news prennent l'ascenseur.....Je répète........

* Les éleveurs de chiens sont aux abois...Je répète....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.